The Binding Of Isaac: Rebirth

The Binding Of Isaac: Rebirth
Love u Mom <3

Tu aimes très fort ta maman mais parfois elle t’énerve un peu et tu ne sais pas comment lui dire ?
Tes copains sont toujours salty et toi aussi tu aimerais découvrir les joies du sel ?
Tu as fini d’agrandir ta maison sur Animal Crossing et tu es en quête d’un nouveau challenge ?
Dans ce cas, j’ai exactement ce qu’il te faut.

Un hommage aux classiques

The Binding Of Isaac : Rebirth est un rogue-like aux graphismes proches du pixel art dans lequel vous jouez un petit garçon, Isaac, qui tente d’échapper à sa mère prise de folie meurtrière sous les ordres du Divin. Vos larmes sont votre seule arme lorsque vous commencez la partie et votre mort est définitive. Ambiance, donc.

Chaque étage constitue un niveau et comprend plusieurs salles renfermant des monstres, des coffres, des consommables, des items, des trinkets, ou rien de tout ça. Si des ennemis se trouvent dans une salle, vous devrez les éliminer afin de pouvoir passer à la suivante. Il existe également des salles spéciales comme la salle du trésor ou le magasin. Elles sont présentes à chaque étage et nécessitent chacune une clef pour s’ouvrir.



Dans ces salles, tout comme après avoir battu le boss ou le mini boss de l’étage en cours, vous trouverez des items, activables ou non, qui influent sur vos stat’ et vos larmes. Certains augmenteront vos dégâts, d’autres vos PV, d’autres encore remplaceront vos larmes par un laser, des bombes, et bien d’autres choses encore. Chaque item passif que vous ramasserez sera conservé tout au long de votre partie, et le jeu se souviendra de chaque activable que vous aurez touché durant votre run. Ainsi, il est possible d’effectuer certaines combinaisons pour bénéficier d’une transformation bonus. Par exemple, si au cours de votre run vous prenez trois items de Guppy, vous vous transformez en  chat volant qui crache une mouche chaque fois qu’un monstre est touché par une de vos larmes.

Bon nombre d’objets font plus ou moins directement référence à de grands noms de la pop culture. On trouvera notamment une pioche pixelisée pour Minecraft, un boomerang pour Zelda, ou encore un champignon vert pour Mario, sans compter les échos récurrents à la Bible tout au long du jeu.


Un défi permanent

Les amoureux de la difficulté y trouveront leur compte.
Le fait de ne pas pouvoir respawn en cas de mort vous obligera à redoubler d’attention et de précision dans vos mouvements, et vous comprendrez le sens du mot « frustration » lorsque vous finirez empalé sur des pics dans la précipitation (moquez-vous maintenant, vous rirez moins ensuite !)
Le nombre hallucinant d’objets disponibles est certes une bonne garantie de rejouabilité, mais surtout un bon moyen de bousiller votre run en moins de deux secondes. En effet, chaque objet a un effet particulier, et difficile de tous les retenir. Certains seront très faciles à appréhender tandis que d’autres vous handicaperont réellement si vous ne savez pas les utiliser.  On se prépare donc à être potentiellement submergé par le seum en cas de mauvaise pioche.

Pour ceux qui trouvent que c’est encore trop facile, des challenges sont également dispo. Quand vous lancez un challenge, vous démarrez avec un personnage et un ou plusieurs items imposés. Certains sont évidemment plus accessibles que d’autres, bien qu’ils ne comportent pas tous de treasure room, mais d’une manière générale c’est plutôt corsé.




Si vous êtes du genre à scorer, vous serez ravis d’apprendre qu’avec l’extension Afterbirth on assiste à l’arrivée de la daily run. C’est une partie quotidienne identique pour tous les joueurs, c’est-à-dire que la configuration des étages, le contenu des salles, les bosses et les objets seront les mêmes pour tous les participants. Le score retenu est celui de votre première tentative. Vous pourrez retenter votre chance toute la journée mais votre performance ne sera pas prise en compte. Ça reste un bon moyen de se faire la main et de se la péter si on choppe une bonne place dans le classement !

Dans l’ensemble, The Binding Of Isaac : Rebirth est très complet, et c’est ça qui le rend fondamentalement complexe. Terminer une partie est parfois un exploit, imaginez donc de quoi il en retourne lorsqu’il est question de débloquer tous les personnages, de terminer tous les challenges, ou de découvrir tous les niveaux !

Alors, parés pour l’Enfer ?

Si oui, vous pourrez vous procurer le dernier bébé du papa de Super Meat Boy (big up à toi Edmund) à un prix tout choupi jusqu’au 5 juillet sur Steam.

Vous trouverez donc

- The Binding Of Isaac: Rebirth à 7,49€
- L'extension Afterbirth à 6,59€
- Et l'extension Afterbirth + à 7,49€ également


En attendant, on vous souhaite toutes les bonnes runs du monde et qu'un trinket vous tende la main <3



Commentaires

27 juin 2017 à 00:18
Le jeu est bon hein ! Pas simple à prendre en main au départ car il manque vraiment d'un tuto et il est très rapidement ultra riche en items / combinaisons / bestaires, mais avec qq conseils d'huile de coude on appréhende le truc assez bien :) Moi j'ai toué ma maman ce soir *court dans tous les sens en vomissant*
Jetez vous dessus ^^

Et Berci pour cet article l'OracleOfIsaac ! 
28 juin 2017 à 13:32
Elle a tout dit ! Un jeu rapide et nerveux, qui peut se jouer dès qu'on a un moment de libre, sur lequel on adore rager pour mieux recommencer.
J'ai dépassé les 80h dessus sans avoir les extensions, foncez :).
28 juin 2017 à 17:05
Comme quoi le sel ça rend addict !

Commenter

Vous devez être inscrit pour poster un commentaire