[News]Xavier Niel lance son école de programmation : 42

Xavier a tenu une conférence ce matin pour tenter de répondre à la grande question concernant la vie, l’univers et tout le reste. Sa réponse fut toute simple : 42. Qu’est-ce que 42 ? Une école de programmation qui veut révolutionner la façon d’apprendre en France.

Image


En collaboration avec d’anciens cadres dirigeants d’Epitech (Nicolas Sadirac (ex directeur de l’Epitech), Kwame Yamgnane (ex directeur adjoint de l’Epitech) et Florian Bucher), Xavier Niel a donc fondé cette nouvelle école de programmation assez particulière. En effet, celle-ci se veut gratuite et accessible sans diplômes, du moment que les candidats ont entre 18 et 30 ans. Avec cette école 2.0, Niel estime qu’il va révolutionner le système éducatif français emprisonné dans un carcan bien établi.

Ce sont des investisseurs privés qui financeront l’école, 20 millions d’euros ont été nécessaires. Celle-ci veut se démarquer des autres en éliminant la hiérarchie profs/élèves. Selon le patron de Free, 42 sera ouverte 24 h sur 24 et 7 jours sur 7 pour permettre aux étudiants de travailler quand ils le souhaitent. Xavier Niel souhaite ainsi repérer les talents en informatique qui seraient passés entre les mailles du filet dans le système éducatif classique grâce à un programme bien rôdé.



42 ouvrira ses portes en novembre prochain et accueillera 1000 élèves triés sur le volet (sur 3000 et 4000 candidats retenus et dits admissibles sélectionnés cet été). Elle se situera dans le XVIIe arrondissement de Paris et sera à la pointe en termes d’équipement. Par exemple, Niel indique que ce sont 1000 iMac dernière génération qui seront mis à la disposition des élèves. Suite à cette annonce, les préinscriptions sont ouvertes sur le site officiel de l’école, sobrement nommé 42.fr.

Source : JournalDuGeek

Commentaires

26 mars 2013 à 13:54
J'avoue que pour le nom il aurait pas pu faire mieux ^^

Par contre pro MAC... Sa sent le partenariat Apple à plein nez ^^
26 mars 2013 à 14:46

Zerst a écrit:
Pour que les sortant de cet école trouve du taf, ils devront forcement postuler dans les sociétés qui auront financer l'école car seules elles accepteront de recruter des gens avec ce diplôme. Et là on tombe dans l'école prison : "Sponsoriser par Apple = tu va travailler que chez Apple"


ça change pas trop d'épitech déja .. Epitech travail en partenariat avec des entreprises ce qui permet d'envoyer les gens pour leur stage dedans et leur offre une quasi certitude d'avoir un taf après.

42 reprend le même système mais en faisant en sorte de ne pas être obligé de sortir un billet de 30 000 € pour pouvoir suivre ses études.

Apple sera l'une des entreprises qui financera mais pas la seul ça c'est sur et certain.

Belle initiative de sa part faut voir si ça sera aussi beau que sur le papier ..
26 mars 2013 à 18:42
C'est bien beau que ça soit gratuit m'enfin avec une école à Paris avec des élèves triés sur le volet, j'vois pas en quoi c'est accessible et va révolutionné le système français


Peut être quand y'en aura plein d'autre disséminées partout en france si ça marche
28 mars 2013 à 00:59
Pas vraiment d'accord avec toi Zerst, aujourdh'ui n'importe quel programmeur un tant soit peu correct trouve du boulot, il manque 30K programmeurs en France, donc je vois mal comment un mec qui sort d'epitech et avec un tant soit peu de professionnalisme peut se retrouver au chomage, à moins de chercher au fin fond de la France. ( et encore ) Je me fais pas de soucis pour les jeunes gens sortant de cette ecole, qui contrairement aux autres grandes ecoles, tri ses eleves à l'entrée, alors qu'ailleurs en general un gros chèque suffit... J'ai bosser avec des pseudos ingénieurs diplomés de ce genre de grande ecole payante et qui savaient pas aligner 3 lignes de javascript..

Ensuite le grosse différence de cette école c'est que c'est un cursus style grande école d'ingénieur, sans le paquet de thune qu'il faille débourser pour la faire, et l'argument de Paris comme qualité de formation s'explique par le fait que ça reste l'épicentre de l'informatique en France, les investisseurs, les bons profs et les grandes boites sont là, de manière très concentrées, donc tous les critères pour bien réussir.

Enfin dans l'idée j'aime beaucoup, le système scolaire français a besoin d'un sacré coup de dépoussiérage, alors si la réforme peut venir de ce genre d'initiative privée, alors pkoi pas... Et un mac est tjrs un meilleur support qu'un pc pour programmer, car Mac OS X = noyau linux ^^


Message édité le 2013-03-28 01:13:29 par Notsu
28 mars 2013 à 13:57
D'un coté, les programmeurs, si ils ne sont pas bête un minimum, ils vont bosser partout ailleurs mais pas en France quoi ...
SuperSushii est-ce que tu peux avoir un "règlement", CGU, tout ce qui ce rapporte a la formation qu'on puisse décortiquer ça et voir les mauvaises surprises ^^
28 mars 2013 à 19:51
Oui voilà , le diplome reconnu par l'état ne fait pas tout, Zerst, l'epitech comme tu le dis, qui forme plus des profils super techiniciens qu'ingénieur, est tout de même super bien reconnu par les grandes entreprises. Sa grande soeur, l'EPITA, ne délivre un diplome reconnu que depuis quelques années, ca ne leur a pas empêcher de créer une solide réputation, ayant été en contact avec des gens qui sortaient de ses ecoles ( mon ancien directeur technique venait de l'epita, l'actuel vient de l'epitech :D Et les 2 envoient du paté dans leur domaine ) je n'ai jamais été déçu de collaborer avec ces personnes.. Parfois même c'est un gage de qualité que de ne pas être reconnu par l'état, celui ci n'étant pas toujours à jour sur ce que représente le métier de codeur aujourd'hui, j'ai bien plus confiance en une école, avec des intervenants du métier, qu'envers une fac, avec des profs au niveau souvent variable et pas toujours en corrélation avec la réalité de l'entreprise.

En fait je trouves que cette école est un peu le chaînon manquant enter les auto-didactes et les grandes ecoles, et en ça c'est vraiment chouette, j'aurais qq années de moi j'aurais tenté l'aventure en fait :D
11 avril 2013 à 22:28
Petite précision pour Zerst et Notsu:
Le diplôme Epitech n'est pas reconnu en tant que titre d'ingénieur (dont il faut la "validation" par la CTI, Commission des Titres d'Ingénieur) mais est bel et bien reconnu par l'état "de niveau 1" (qui ne correspond pas à un cursus LMD)
Par contre, oui, Epita délivre bien un diplôme d'ingénieur reconnu par la CTI.

En ce qui concerne l'école 42. Mis à part le fait que ce soit une copie plutôt bien réussie d'Epitech (programme disponible sur le site de 42), on retrouve facilement 50% des projets à Epitech (ou plus, j'ai pas fait attention), parfois avec exactement le même nom : exemple la « piscine ».

Xavier Niel est un chef d'entreprise, il ne fait surement pas ça juste pour faire plaisir à la France.
L'idée sera sans doute de recruter les quelques personnes qui se démarqueront des autres. Petit problème, ils en trouveront combien sur les 1 000 ? Peut-être 20 ? Ou 30 ? Le reste fera quoi sans diplôme reconnu ?
Personnellement j’attends de voir ce que tout ça donnera.
12 avril 2013 à 00:05
Bonsoir Nimtereas, je t'invite à nous faire une petite présentation de toi dans la section appropriée, merci ;)
06 mai 2013 à 21:56
je suis pour ce type d'école (moi qui rêvait de rentrer à Epitech, mais vu le prix...)

après, c'est normal que je programme ressemble à celui de Epitech étant donné que les créateurs/dirigeants de l'école ont bosser pour Epitech. Niel c'est entouré de bon tout de même!

Surtout que le programme Epitech est excellent et apprend aux élèves à gérer toutes situations désavantageuse (les sujets qui sont modifié 1/2 journée avant le rendu par exemple, pour simuler un client qui change d'avis)

l'idée de cette école est très bonne, cependant, au jours d'aujourd'hui, en France, nous avons besoin d'un diplôme!
il dit vouloir révolutionner l'éducation en disant qu'on achète pas un diplôme, mais un savoir faire. il a raison d'ailleurs! mais de nos jours, on ne peut pas se passer d'un diplôme!

maintenant, je lui souhaite tout de même de réussir son projet =)
31 mai 2013 à 19:56
Reconnu par l'état ou pas. On s'en fout. Le plus important est la réputation de l'école auprès des professionnels et c'est les premiers sortant qui vont la faire cette réputation. Si c'est des cracks, ça se saura et le moitié du boulot est fait. Sinon, ça va s'écrouler comme un château de cartes.

Laissons les faire leurs preuves.

J'aime quand même pas mal le concept. On élimine le facteur financier qui est quand même un sacré frein pour les études pour pas mal de monde et y en a forcément quelques bons dans tout ça. Niel n'est pas un bon samaritain. S'il se lance là dedans, c'est qu'il pense y trouver son compte.

Commenter

Vous devez être inscrit pour poster un commentaire