[News]Gunblade Saga

Mail.Ru Games, leader sur le marché des jeux vidéo en ligne, révèle aujourd’hui la trame de fond de son prochain jeu Gunblade Saga, prévu cet été en version française.

Image


Ce MMO gratuit s’inspire de la bande dessinée chinoise culte des années 80 Chinese Hero: Tales of the Blood Sword. Celui-ci reprend les caractéristiques graphiques qui ont révolutionné à l’époque le monde du manhua. Le dessinateur Ma Wing-Shing (ou Ma Rongcheng en phonétique) s’était démarqué avec des images jamais vues sur le papier : des représentations détaillées et réalistes, des scènes d’action prenantes et dynamiques. Le jeu retranscrit minutieusement cet univers et plonge le joueur dans une aventure pleine de rebondissements.

Image


De la Chine aux États-Unis


Dans une Chine fictive des années 30, Hua décide de venger l’assassinat de ses parents. Le gouvernement chinois, infiltré par la pègre, se met à le poursuivre car il en sait beaucoup trop. Sachant sa propre vie menacée, il s’enfuit pour rejoindre les ÉtatsUnis, terre promise pour un nouveau départ. Il se fait très vite remarquer par sa maîtrise du Kung-fu. Mais là encore, il devra se battre pour ses convictions.

Image


Un Chinatown enclin au chaos


Le quartier chinois de Chicago, en pleine guerre des gangs, voit son territoire divisé en trois clans. Notre jeune héros appartient au « clan des arts martiaux chinois », qui défend les pauvres et les plus faibles. Le « clan des dragons noirs » est étroitement lié au régime chinois et n’aspire qu’à tuer Hua pour maintenir la dictature. Le troisième gang, le « clan du portail des enfers » regroupe la communauté des apothicaires aux poisons et des mages sanguinaires. Il attend patiemment que les deux autres clans s’exterminent mutuellement pour prendre le contrôle de Chicago. En tant que membres de l’un des trois grands clans, les joueurs influent de manière décisive sur le destin de Hua et sur son combat pour la justice.

Image

Commentaires


Aucun commentaire pour le moment

Commenter

Vous devez être inscrit pour poster un commentaire