[News]Fen's Sakurasou no Pet na kanojo

Image

Plop les geeks, vu que je mange de tout (et surtout de n'importe quoi) j'ai eu envie de faire une mini série de news ou je vais présenter quelques mangas peu connus qui m'ont plu, donc voila, je me suis fait une bannière en bois et je me lance, parce que y'a pas que les narutos/death notes dans la vie.

Sakurasou no pet na kanojo


Derrière ce titre nippon barbare se cache un joli shojo (NE VOUS SAUVEZ PAS! *rattrape le lecteur par le col*) plutôt rafraichissant.

Image

-Synopsis-

Un lycéen se fait expulser des dortoirs de son école parce qu'il a la fâcheuse manie de ramasser tous les chats errants qu'il croise, les animaux étant interdits dans lesdits dortoirs, il doit alors emménager à Sakurasou, une masure qui sert de maison à ceux de la filière artistique de son école. L'endroit est délabré et a mauvaise réputation, cependant l'ambiance y est plus détendue.

Et soudain, c'est le choc, alors qu'il n'a foutrement pas idée de ce qu'il a envie de faire dans la vie, il se retrouve au milieu de tout un tas de personnes douées dans un domaine au moins et déterminées à atteindre chacun leur objectif, ce qui le met face à sa propre indécision. Il pense ne pas rester, quand débarque Shiina Mashirou, jolie fille, peintre génial et reconnu voulant devenir finalement mangaka, seulement, elle est absolument incapable de s’occuper d'elle même, il va donc l'aider à gagner en autonomie tandis que cette dernière va lui donner doucement envie de se décider à savoir ce qu'il veut.

Image

-Pourquoi devriez vous le regarder?-

Tout d'abord, et c'est peut être ce qui m'a le plus plu, ce manga et ses personnages sont vivants, si on dépasse l'autisme de l’héroïne au tout début, le caractère crédible des situations donne à réfléchir, et on prends plaisir à voir l'évolution personnelle de chacun des personnages, aussi bien sentimentalement que dans leurs projets. D'autant plus que tous les résidents ont quelque chose d'intéressant, aucun n'est à jeter, de la prof jean-foutiste au collectionneur de nanas à la surexcitée en passant par le geek qui vit dans sa chambre.

L'autre point que j'ai apprécié, c'est que les situations rencontrées ne sont pas cousues de fil blanc, et qu'on se prends régulièrement des retournements de situation assez intéressants. ça n'est pas un manga ou tout se passe bien pour tout le monde, les personnages rencontrent des challenges, des déceptions, et le coté parfois un peu injuste des évènements parlera sans doute à chacun d'entre nous.

-Parlons sucré-

S'il y a un truc qui m'énerve dans les shojos, c'est bien ceux qui sont trop culculs, avec des personnages niais à foison qui font des nyunyus pendant 48 épisodes. Pas assez sucré c'est fade, trop c'est vomitif.

Image


-Verdict:-

Ici ça va, pas trop de minauderies, je garde surtout en tête Shiina qui pour montrer qu'elle est incapable au début de se débrouiller se rapproche de patrick l'étoile de mer question intellect, mais ça va, nous ne sommes pas ici face à la nana d'Elfen Lied.
Quelques culottes, quelques quiproquos, mais rien de trop navrant, le héros n'est pas pervers et ça change un peu des stéréotypes qu'on peut retrouver ailleurs

-Le mot de la fin-

Les 24 épisodes passent vite, trop vite, on en veut plus, mais on est pas déçus, il n'y a pas trop de temps mort et on prends même un certain plaisir à observer quelques scènes banales ou tout va bien, le principe du triangle amoureux est un classique, mais il n'est pas poussé jusqu'au ridicule, ce shojo équilibré devrait plaire même aux réfractaires grâce à ses personnages bien construits et une intrigue simple mais prenante.


Liens
Téléchargement

Commentaires

20 juin 2013 à 22:50
Image

Plop les geeks, vu que je mange de tout (et surtout de n'importe quoi) j'ai eu envie de faire une mini série de news ou je vais présenter quelques mangas peu connus qui m'ont plu, donc voila, je me suis fait une bannière en bois et je me lance, parce que y'a pas que les narutos/death notes dans la vie.

Sakurasou no pet na kanojo


Derrière ce titre nippon barbare se cache un joli shojo (NE VOUS SAUVEZ PAS! *rattrape le lecteur par le col*) plutôt rafraichissant.

Image

-Synopsis-

Un lycéen se fait expulser des dortoirs de son école parce qu'il a la fâcheuse manie de ramasser tous les chats errants qu'il croise, les animaux étant interdits dans lesdits dortoirs, il doit alors emménager à Sakurasou, une masure qui sert de maison à ceux de la filière artistique de son école. L'endroit et délabré et a mauvaise réputation, cependant l'ambiance y est plus détendue.

Et soudain, c'est le choc, alors qu'il n'a foutrement pas idée de ce qu'il a envie de faire dans la vie, il se retrouve au milieu de tout un tas de personnes douées dans un domaine au moins et déterminées à atteindre chacun leur objectif, ce qui le met face à sa propre indécision. Il pense ne pas rester, quand débarque Shiina Mashirou, jolie fille, peintre génial et reconnu voulant devenir finalement mangaka, seulement, elle est absolument incapable de s’occuper d'elle même, il va donc l'aider à gagner en autonomie tandis que cette dernière va lui donner doucement envie de se décider à savoir ce qu'il veut.

Image

-Pourquoi devriez vous le regarder?-

Tout d'abord, et c'est peut être ce qui m'a le plus plu, ce manga et ses personnages sont vivants, si on dépasse l'autisme de l’héroïne au tout début, le caractère crédible des situations donne à réfléchir, et on prends plaisir à voir l'évolution personnelle de chacun des personnages, aussi bien sentimentalement que dans leurs projets. D'autant plus que tous les résidents ont quelque chose d'intéressant, aucun n'est à jeter, de la prof jean-foutiste au collectionneur de nanas à la surexcitée en passant par le geek qui vit dans sa chambre.

L'autre point que j'ai apprécié, c'est que les situations rencontrées ne sont pas cousues de fil blanc, et qu'on se prends régulièrement des retournements de situation assez intéressants. ça n'est pas un manga ou tout se passe bien pour tout le monde, les personnages rencontrent des challenges, des déceptions, et le coté parfois un peu injuste des évènements parlera sans doute à chacun d'entre nous.

-Parlons sucré-

S'il y a un truc qui m'énerve dans les shojos, c'est bien ceux qui sont trop culculs, avec des personnages niais à foison qui font des nyunyus pendant 48 épisodes. Pas assez sucré c'est plat, trop c'est vomitif.

Image


-Verdict:-

Ici ça va, pas trop de minauderies, je garde surtout en tête Shiina qui pour montrer qu'elle est incapable au début de se débrouiller se rapproche de patrick l'étoile de mer question intellect, mais ça va, nous ne sommes pas ici face à la nana d'Elfen Lied.
Quelques culottes, quelques quiproquos, mais rien de trop navrant, le héros n'est pas pervers et ça change un peu des stéréotypes qu'on peut retrouver ailleurs

-Le mot de la fin-

Les 24 épisodes passent vite, trop vite, on en veut plus, mais on est pas déçus, il n'y a pas trop de temps mort et on prends même un certain plaisir à observer quelques scènes banales ou tout va bien, le principe du triangle amoureux est un classique, mais il n'est pas poussé jusqu'au ridicule, ce shojo équilibré devrait plaire même aux réfractaires grâce à ses personnages bien construits et une intrigue simple mais prenante.


Liens
Téléchargement
20 juin 2013 à 22:56
Woaw, j'en avais jamais entendu parler et ça m'a l'air vraiment sympathique tout ça. Moi qui cherchait désespérément de nouveaux animes à regarder... En tout cas merci beaucoup ! Je télécharge tout ça et je posterais mon avis par la suite.

Encore merci.
20 juin 2013 à 23:02
de rien ça fait plaisir ^^
20 juin 2013 à 23:23
Merci poru cette petite présentation
Je voulais le commencer pendant mes vacances d'aout mais l'attente va être trop longue maintenant
23 juin 2013 à 22:41
pas de soucis, mais tu vas voir que s'améliore encore par la suite ^^

Commenter

Vous devez être inscrit pour poster un commentaire