Accueil Forum -> Games -> Jeux  >>  Pourquoi je ne recommanderais jamais Candy Crush
7 messages
Accueil Forum -> Games -> Jeux  >>  Pourquoi je ne recommanderais jamais Candy Crush
7 messages

Pourquoi je ne recommanderais jamais Candy Crush

01 mai 2014 à 21:58 xanthius21    
La discussion a démarrée sur une page de présentation, elle n'a pas lieu d'y continuer.


Nightmare a écrit:
xanthius, tu peux m'expliquer en quoi le modèle économique (free to play) et les plateformes (tablettes et téléphones) gangrènent le jeu-vidéo ? Je pense plutôt qu'ils permettent de rendre le jeu plus accessible aux personnes non-geek et ainsi leur donner une vision moins négative de la communauté geek, ce qui n'est pas un mal.
Après pour le développeur King, c'est une boîte qui arrive à s'en sortir mieux que d'autres dans un milieu où la concurrence est rude, tant mieux pour eux je ne les jalouserai pas mais je ne leur donnerai pas un seul centime pour autant.

Je ne suis pas civiquement geek parce que ça n'existe pas et on est pas dans une dictature donc j'y joue si j'ai envie. Heureusement que la médiocrité est une notion subjective sinon on serait obligé de te croire

Sur ce, je m'en vais recommander Candy Crush et Farm Heroes Saga à mes parents parce que Heroes of Might & Magic 3 et Portal ne sont pas très accessibles pour eux.


Je vais à présent répondre a ceci. Ca peut paraître inintéressant et futile pour certains, mais pour moi c'est important car les jeux vidéos est l'une de mes principales passions.

Pourquoi le modèle free-to-play et les plateformes mobiles gangrènent le jeux vidéo ?

Tout d'abord, j'aimerais rappeler que le jeux vidéo à un coût. Il n'est pas gratuit. Les gens qui les développent ont besoin de manger. Hors le free-to-play et les modèles économiques du même genre habituent les gens à ne pas payer. Cela dévalorise le coût des applications. Le free to play marche pour les boites qui ont les moyens de faire de la pub ou les développeurs qui arrivent à se faire de la pub. La plupart se cassent la gueule et c'est souvent les plus petits (et parfois créatifs. Snif).

Dans le monde du mobile, c'est encore pire. C'est une vrai jungle ou la plupart des gens qui s'en sortent, sont ceux qui savent communiquer. C'est très important comme remarque : les jeux mis en avant sont ceux ayant la meilleure communication, et non la meilleure qualité.

Le grand public est un public versatile. En gros, ils consomment ce qu'on leur mets entre les mains. On l'a bien vu avec la Wii. C'est pareil avec les mobiles. Le grand public ne sera jamais converti aux jeux vidéos de cette manière. Ils ne jouera jamais à Zelda et ne le fera jamais évoluer vers la qualité. Pourquoi ? Parce qu'ils s'en foutent. Ils suivet la mode et passeront à autre chose tout aussi rapidement. Candy Crush, pour eux, c'est rigolo à jouer dans le metro et ça passe le temps. Ils ne connaissent que ça et ne changeront que lorsqu'il y aura autre chose à la mode. Ce que tu apprends à ta mère ou à ton oncle en leur mettant Candy Crush dans les mains c'est que le jeu vidéo : c'est gratuit, c'est du fast food et c'est fade. Ca me révolte, les gens qui ont des idées et du talent crèvent la bouche ouverte, car leur filer 5/10 euros "c'est trop cher, lol". J'ai vu tourner pas mal d'interview de petits développeurs qui sont désespérés car ils ne peuvent pas se permettre de vendre leur jeux plus de 3 euros, sinon ça ne se vendrait pas. Hors sur mobile, c'est tellement la guerre, qu'ils savent qu'ils n'arriveront jamais à en vendre suffisament à ce prix la pour être rentable.

Le Jeu Vidéo aujourd'hui est principalement une histoire de gros sous. C'est pour ça qu'on se paie des modèles délirants comme les DLC, le season pass et autres conneries du même genre (micro transactions ahahah). Je trouve ça personnellement aberrant de devoir payer des petites sommes par ci par la pour avoir l'expérience au complet. Le free to play n'arrangera jamais les choses, bien au contraire. L'industrie est tellement créative...

Je n'encouragerais donc jamais le free to play, afin qu'ils ne deviennent pas une norme. Ca peut marcher pour certains jeux ou pour certaines boites car c'est dans leurs gènes ou leurs état d'esprit (je pense notamment à Hearthstone pour Blizzard, à League of Legend ou Path of Exile). Dans la plupart des cas, il faut soit que le jeu soit téléchargé à mort pour vivre de la pub (et/ou voler des gens en leur demandant d'acheter des "vies" en plus), soit détruire le gameplay du jeu de base (coucou Dungeon Keeper)

Pourquoi tant de haine envers Candy Crush ?

Ce n'est pas le jeu en lui même que je trouve malsain, mais son entreprise. King, est une entreprise qui a bati son succès sur le vol et la copie d'autres jeux. Oui oui, l'entreprise qui a déposé les mots "Candy" et "saga" pour ne pas être copié, et en fait... le roi des copieurs. C'est une entreprise qui ne pense qu'à gagner le maximum d'argent en un minimum de temps. Vous voyez Zinga ? Bah ils sont pareils... Ils vont surement finir de la même manière d'ailleurs. Le free to play à leur manière, n'est pas un modèle à long terme.

Si une telle entreprise a du succès, d'autres vont continuer à suivre le chemin et cela va continuer à changer de manière négative l'un de nos média préféré. Je pense donc, qu'il faut arrêter de défendre ce genre de choses parce que le gratuit c'est cool, et voir les choses d'un point de vue plus globale.

notre seule arme contre cela, c'est l'éducation des néophytes, leur conseiller ce qui est réellement de qualité et croiser les doigts pour que ça se passe bien. Pour moi, c'est donc important de critiquer, déconseiller et faire découvrir de nouvelles choses à un maximum de personnes. Ca me rend très perplexe de lire des messages comme le tiens, dans une communauté qui est censé être une communauté de passionnés.

Ensuite, toute idée peut se défendre. Donc si vous voulez me contredire, n'hésitez pas. Cependant sans argumentation, ça ne servira à rien.

PS: J'aime certaines choses médiocres et j'en suis conscient. Je suis une personne extrêmement tolérante mais je suis également très très passionné. Ce n'est pas parce que je dis que c'est de la merde et qu'on devrait arrêter d'en parler / jouer, que j'interdis d'en parler / jouer. Vous faites ce que vous voulez, tant que vous en avez conscience. Si je peux paraître "dictateur", c'est que je suis direct et que je répond de manière concise. Ca ne rend pas toujours bien par écrit...


Message édité le 2014-05-01 22:01:07 par xanthius21

Pourquoi je ne recommanderais jamais Candy Crush

02 mai 2014 à 00:11 Nightmare  
Ca fait du bien de voir une vraie argumentation plutôt qu'un :

xanthius21 a écrit:
@Nightmare > Tu as franchement mauvais goût.


Je tiens à préciser que les jeux sont aussi ma principale passion.

Je vais me faire l'avocat du diable en disant ceci :
Le jeux vidéo à un coût. Il n'est pas gratuit. Les gens qui les développent ont besoin de manger. King emploie aujourd'hui plus de 600 personnes qui ont une famille à nourrir. Ils ont commencé en tant que développeurs indépendants comme n'importe quelle autre grosse boite (Ubi Soft par exemple). Le milieu du jeu est impitoyable pour les entreprises mais cela vaut pour toutes les entreprise (vraiment toutes), c'est dommage mais c'est comme ça.
Je précise aussi que le but premier d'une entreprise est d'être rentable, autrement dit faire de l'argent. Cela vaut aussi pour les développeurs indépendants. Ce n'est pas parce qu'ils sont indépendants qu'ils sont gentils tout plein. De plus il n'y a aucun lien entre la qualité d'un jeu et la taille de son éditeur. Ok, on trouve de bons jeux pour certains développeurs indépendants mais on trouve beaucoup de mauvais jeux de la part de beaucoup de développeurs indépendants aussi. Même chose pour les gros éditeurs.


a écrit:
King, est une entreprise qui a bati son succès sur le vol et la copie d'autres jeux.

Je suis d'accord mais je t'incite à lire ceci puisque tu aimes Portal :
http://www.hooper.fr/forums/la-taverne-du-chaton/origine-et-inspiration-de-portal
Tout le monde se copie les uns les autres. Ca vaut aussi pour la musique, le cinéma, la littérature... L'important (et le challenge) ce n'est pas d'avoir la meilleure idée mais de la réaliser le mieux possible pour qu'elle plaise. Le marketing vient donner un coup de boost après mais sans qualité du produit, les gens ont vite fait de désinstaller le jeu et de faire une mauvaise pub autour auprès des réseaux sociaux.


Pour la gratuité du free to play, premièrement je trouve ça marrant qu'on en parle ce soir avec un twitch EG de League of Legend. Mais je ne vois pas pourquoi tu considère le modèle économique de LoL comme étant plus louable que celui des jeux mobiles.
Enfin bon, je préfère jouer à un jeu free to play et permettre à une boite de vivre avec le bandeau publicitaire affiché en haut de l'écran plutôt que de télécharger un jeu sur PC et ne rien donner à l'entreprise qui l'a créé.
Je précise que je joue sur console et que donc, j'achète tous mes jeux sauf que... j'attends que leur prix soit bas pour y jouer et je les échange avec des potes (je sais je sais, c'est pire que de télécharger).
Tout ça pour dire que les gens (dont moi) n'ont pas attendu le jeu mobile pour obtenir des choses gratuitement ou au meilleur prix. Je suis pour le gratuit, d'ailleurs j'aime les logiciels libres et/ou gratuits, ceux qui m'ont permis de programmer des petits jeux (Qt, Blender, Gimp, Inkscape, Audacity par exemple). J'ose imaginer que tu es sous Linux et que donc, tu n'as pas donné ta contribution à Microsoft pour permettre de nourrir les employés qui y travaillent.


Contrairement à ce que tu penses, je trouve que le gratuit est une bonne chose. Cela permet de développer la concurrence et la concurrence oblige les entreprises à se réinventer, à créer de nouvelles choses et à proposer des produits de meilleure qualité.
Si un jour j'arrivais à terminer un petit jeu de A à Z sur mobile (parce qu'il faut le dire c'est la plate-forme où on a pas à se faire chier pour la distribution et où on a une chance d'avoir une bonne visibilité), je le distribuerai gratuitement parce que je suis un passionné et parce que je préfère qu'un maximum de personnes en profite plutôt que de le réserver à un petit groupe de personnes qui a choisi de payer pour y jouer. Mais je ne compte pas créer mon entreprise de jeux free to play à moins d'avoir gagné au loto avant, je suis réaliste quand même


Enfin :

a écrit:
Candy Crush, pour eux, c'est rigolo à jouer dans le metro et ça passe le temps.

Euh... ils peuvent difficilement emmener leur PC dans le métro, et puis c'est chiant d'attendre sans rien faire donc autant en profiter


PS : si j'ai installé Candy Crush, c'est parce qu'il me fallait télécharger des jeux (gratuits bien sûr) avant un voyage en avion de 12h. Mon choix s'est porté sur ce jeu (dont j'avais un a priori négatif au début) parce que j'ai développé un jeu similaire il y a 2 ans en C++ et que ça me semblait intéressant de savoir pourquoi ce concept éprouvé marchait aussi bien. Maintenant je sais et j'en suis sorti avec des connaissances supplémentaires.

J'aimerais bien que d'autres personnes apportent leur avis sur ce sujet.

Pourquoi je ne recommanderais jamais Candy Crush

02 mai 2014 à 00:28 Momo-chan  
Je suis d'accord avec vous deux mais le soucis premier c'est l'accès justement a ces jeux par des personnes qui n'y connaissent pas grand chose et à qui ont leur dit 'télécharger ce jeu gratuitement" puis une fois le jeu lancé ...OH MON DIEU si on veux achète des boosters ou autres c'est payant O_O
Pourtant il y a marqué FTP ???
Et là ça crie a l'arnaque etc ....comme vous l'avez dit faut bien gagner ça croute, ensuite la plupart du temps les objets à vendre ne sont pas VITAL au jeu (exemple :candy crush), et même pour un mini mmo, imaginons, on doit payer 0,50 centime à 2 euros pour le 2eme chapitre, pourquoi te plains-tu ? tu n'as rien payé pour avoir accès au premier et la suite est payante ? si tu l'as veux c'est que le jeux t'as plut donc une petite contribution n'est pas de refus.


Apres arrive des soucis comme ça : -->

http://www.journaldugamer.com/2014/02/28/pour-la-commission-europeenne-un-free-to-play-devrait-etre-vraiment-gratuit/

Pourquoi je ne recommanderais jamais Candy Crush

02 mai 2014 à 00:38 Nightmare  
Je suis d'accord avec toi Momo mais cela vaut aussi pour toutes les applications, pas seulement les jeux.

J'imagine que cela vient du fait que les gens payent cher pour un smartphone et s'attendent à avoir le contenu qui va avec sans devoir débourser plus. Si quelque chose ne leur convient pas ils vont avoir tendance à mettre des commentaires négatifs mais si tout est parfait, peu d'entre eux vont ajouter un commentaire positif pour soutenir les développeurs, hélas.

Je suis contre le fait que les free to play deviennent entièrement gratuits, c'est ridicule. Ils permettent aux joueurs d'avoir le choix de payer s'il aiment bien le jeu.

Pourquoi je ne recommanderais jamais Candy Crush

02 mai 2014 à 03:21 Notsu      
C'est difficile d'être aussi catégorique que toi xanthius21... le free2play a des qualités, et permet à beaucoup de développeurs ( et pas que des king.com ou zinga ) de survivre, c'est un modèle très intéressant pour tout le monde. Autant il y a quelques années je considérais les free2play comme des sous jeux, dont le gameplay est "bidouillé" et dénaturé pour nourrir son modèle économique, autant aujourd'hui de bons jeux ont ce genre de modèle éco sans pour autant n'avoir fait aucune concession sur leur gameplay, je pense notament à Dota2, ou Path of Exile, ou le free2play n'est réellement que du cosmétique pur, et dont la qualité est tellement haute qu'on a envie de dépenser un peu pour remercier les dev. et se faire un peu plus plaisir dans les univers qu'ils nous proposent.
Cela dit ça reste encore des exceptions dans le paysage du F2P, ou effectivement de plus en plus de boites expérimentent tout un tas de trucs plus ou moins borderline pour être rentable, faisant du jeu fast food, comme tu dis. A tel point qu'aujourd'hui quelques pays, en commençant par l'Asie, encadrent et interdisent certaines pratiques, jugées trop addictive, de certains jeux f2p ( voir ici par exemple : http://www.gamekult.com/actu/japon-le-complete-gacha-illegal-A101457.html )
Cela dit, ce n'est pas parce que certaines boites peu scrupuleuse usent et abusent de ce modèle qu'il faut l'interdire purement et simplement. Il a l'énorme avantage d'ouvrir le jeu vidéo à une population qu'on pensait intouchable jusque là , et ca c'est énorme pour le jeu vidéo, par exemple je bosses dans une boite ou on fait notament un jeu de belote sur facebook, son modèle est free2play, et on fait jouer chaque mois des dizaines de milliers de gens tous ensemble, c'est quelque chose qu'il n'aurait pas été possible de faire, sans un accès gratuit à la base. Alors oui c'est un autre pan du jeu vidéo, qui est moins élitiste que le core gaming, mais qui a la même adn : le plaisir de jouer, de partager, de se surpasser, etc... Et je trouve que c'est justement un très bon moyen d'éduquer les gens, comme tu dis, à apprécier le jeu vidéo, en tout cas je n'ai pas vu de meilleures idée entre ça et la Wii, depuis ces 10 dernières années, ( c'est de toutes façons tjrs mieux que de rester dans notre tour d'ivoire de core gamer à se dire faut les éduquer...faut les éduquer..allé je vais montrer Dark Soul à mes vieux, et si ils y comprennent rien c'est que c'est que des cons..) et je garde le secret espoir qu'une petite partie des gens qui auront découvert le jeu vidéo via free2play ( mr et mme tout le monde quoi, 40-50 ans d'age moyen ) viendront à apprécier les jeux plus gamers... ou au moins à mieux les comprendre, à mieux nous comprendre.
Enfin je pense tout de même qu'il y a trop de free2play en ce moment, mais ca commence à bouger, avec le crowdfounding notament, je ne pense pas qu'à terme le F2P va bouffer toute autre forme de financement, il ne s'adapte de toutes façons pas à tous les gameplays, et il va se retrouver brider dans tous les pays à plus ou moins long terme.

Quant au jeu sur mobile, c'est ridicule. C'est comme dire qu'on aurait du interdire la gameboy, tout ça parce que jouer sur autre choses qu'une télé ou un pc c'est contre nature...


Message édité le 2014-05-02 03:22:01 par Notsu

Pourquoi je ne recommanderais jamais Candy Crush

02 mai 2014 à 10:16 Nunur  
Dans tout ça, j'aimerais quand même souligner quelques choses.

Premièrement, avec la montée d'internet, les jeux qui ne se passent qu'en solo, n'ont plus un avenir large sur PC. Je pense qu'actuellement, on est sous les 10% des jeux sortis qui ne proposent pas de multijoueur. Or le multijoueur, c'est amusant mais ça demande un suivi de la société éditrice du jeu : il faut avoir un oeil sur les serveurs, il faut garder le jeu à jour, faire des patchs, être sûr que le jeu en multi ne soit pas trop déséquilibré pour garder les gens, sortir des nouveautés. Tout ça à un coût certain !
Actuellement, je compte 3 gestions économiques pour rentabiliser tout ça.

1) L'abonnement. Je prends l'exemple le plus flagrant qui parlera à tous : World of Warcraft. Déjà faut payer le jeu, que ce soit au téléchargement ou le DVD, faut payer la license et ensuite, si tu veux continuer à jouer, faut payer l'abonnement. C'est le modèle économique le plus stable. Le jeu est rentabilisé à la sortie par les ventes de licenses puis on paye le reste avec les abonnements qui permettent aussi de financer les patchs, mises à jours et extension, qu'il faudra bien sûr payer pour activer la license tout en continuant à payer l'abonnement. C'est stable, ça marche et généralement, le contenu suit suffisamment pour que le jeu reste populaire (WoW a déjà 13 ans et sa 5ième extension va bientôt sortir). Financièrement, pour les joueurs, ça peut vite devenir un gouffre à pognon mais au moins, c'est mensuel donc généralement, c'est incorporé dans les frais du mois avec le loyer, l'électricité et l'eau. Je retiendrai une citation d'un joueur de WoW "oui je paye par mois mais je paye pour la qualité de service !"

2) Le Free2Play. La mode actuelle des jeux, on ne compte plus les exemples. Le F2P a gagné sa popularité par son nom : ne pas payer ! Beaucoup de personnes commençaient à trouver l'abonnement à payer cher. Ca faisait un trou dans le budget. Mais le F2P, a ses débuts, était aussi signe de jeu moyen et/ou de qualité de service aléatoire. Pour rentabiliser leur jeu, les éditeurs incorporent une monnaie interne achetable avec de l'argent réel. Cette monnaie, selon les jeux, permettent d’accéder à des parties supplémentaires du jeu ou avoir tout simplement des personnalisations. On parle sur ce débat de la qualité des F2P et de la gangrène que ce mode économique a provoquée. Là où les jeux à abo ont fait leur succès, WoW est resté le jeu le plus joué au monde durant 10 ans à vue d'oeil, le F2P a clairement changé la donne. Exemple concret : League of Legends est le jeu actuel le plus joué au monde battant clairement les records de Blizzard. Sans compter les events : tournois, exposition, finales de coupe du monde (on parle de millions de viewers dans le monde http://na.leagueoflegends.com/en/news/esports/esports-editorial/one-world-championship-32-million-viewers). Le jeu a attiré les gens par sa jouabilité totale sans payer mais je pense aussi par sa qualité. J'y joues depuis la S1 donc je connais les soirées en mode lag "WORST SERVERS EVER !" et autres crashs ou files de 2h pour se connecter. Mais le jeu continue à fonctionner et même plus ! Riot, l'éditeur de LoL, est devenu plus que rentable. La qualité du service n'est pas toujours là, les plaintes sur le jeu sont fréquentes mais le jeu continue non seulement à tourner mais aussi à rentabiliser. Peut on toujours juger la popularité d'un jeu sur son prix d'accès ou sur le plaisir à y jouer ?
Prenons un exemple inverse : je parle des jeux à abonnements qui ont tourné en F2P. Faits réels : Star Wars The Old Republic ou encore Aion. Ces deux MMOs ont été annoncé comme les GRANDS MMO de la décennie qui arriveront à faire tomber WoW de son podium. Dans les deux cas, ça a été un flop total. Les gens ont joué au début puis sont partis très vite. Les maisons d'éditions ont lancé le F2P pour ces jeux voulant récupérer leur part du marché visée. Chose réussie... temporairement encore. Quand on discute avec les anciens joueurs "ouais le jeu est bien mais je m'ennuyais au niveau max / il fallait farmer des jours pour avoir un stuff moyen / la sensation n'y est pas". Ces jeux ont joué aussi bien dans le mode abonnement que dans le F2P et dans les deux cas, ils ont failli parce que les gens ne trouvaient pas le jeu assez bon au long terme.

3) Il existe un 3ième mode économique hybride : acheter la license du jeu mais ne pas payer d'abonnement. Par contre, il existe le possibilité de payer des facilitées dans le jeu ou devoir payer des extension. Exemples ici : Guild Wars 2, Swtor ou encore Call of Duty. Je sais, j'ai parlé de Swtor dans la section F2P car il y avait un lien mais sa réelle appartenance maintenant est dans ce mode hybride. Pour moi, c'est ce modèle qui montre la véritable déchéance des jeux vidéos. Quand des jeux atterrissent dans cette catégorie après avoir essayer un des deux autres modèles, le jeu n'est souvent pas assez rentabilisé que pour y jouer en full F2P mais pas assez de popularité que pour tous leur faire payer l'abonnement. Les éditeurs proposent une carotte mais il faut payer pour avoir la chance d'y goûter. Ces jeux, d'expérience, sont souvent incomplets, non finis voir de qualité vraiment médiocre.
C'est dans cette catégorie que je classerais la plupart des jeux mobiles même si certains tendent plus vers le F2P avec personnalisation payante. Ces jeux ont une durée limitée et l'investissement de base se fait en conséquence. Seulement si les gens font l'effort malgré tout ça d'aller plus loin que les maisons d'éditions améliorent le concept.

Pour ce qui est de la communication, y'a pas de secret, les gamers parlent entre eux : si le jeu est réussit, les gens vont faire la com' sinon, ils vont critiquer et dégoutter. Les grosses boites utilisent la pub parce qu'ils utilisent la marque mais ça ne représente qu'une partie de leur véritable gain en joueurs.

En dernier point, je voudrais quand même signaler deux parts de marché pour les maisons d'éditions :
les gamers, qui recherchent le graal, le jeu qui va les tenir en haleine pendant des heures, jours, mois et les casuals gamers, qui recherchent quelque chose qui va les occuper un temps mais ne sera pas une passion. Il existe beaucoup plus de gens dans la seconde catégorie et ces gens sont plus rentables pour les maisons d'éditions que les premiers. On est dans une société capitaliste. Je rappelle que capitalisme veut dire "profit personnel maximum". Toutes les sociétés cherchent à mettre quelque chose dans leur assiette mais la plupart préfèrent y mettre du caviar que des pâtes bolo.


Message édité le 2014-05-02 10:22:03 par Nunur

Pourquoi je ne recommanderais jamais Candy Crush

02 mai 2014 à 21:36 CYBERNETYK  
Perso j'y joue à candy crush, mais je leur donne pas d'argent, j'ai pas besoin de payer pour avoir tous les bonus que de toute façon je possède déjà à l'infini avec un cheat, 10 secondes de recherche sur google permet de trouver ça, et 20 secondes d'installation. Mais on s'offusque de la manière dont tourne l'entreprise, comme quoi elle a copié des trucs, quasiment du vol. C'est fort probable je le conçois, mais dans ce milieu c'est un peu une guerre permanente, chacun fais des coups bas pour être premier. Faut pas croire, que ce soit Ubisoft, EA ou je ne sais quoi d'autre ils ont tous des pratiques plus ou moins mauvaises. C'est un peu le même principe dans tout les domaines, vous vous rappelez de l'histoire de plagia entre Apple et Samsung, je ne sais même plus qui était en tort, mais au final tout ça pour dire que même les grandes marques ne sont pas toutes roses, malheureusement c'est bien souvent le consommateur qui ramasse...

J'ai surtout l'impression, depuis 2-3 ans que l'on paye de plus en plus pour de moins en moins de services. Il y a quelques années il aurait été impensable pour des développeurs de sortir certains jeux actuels, ça aurait été la révolte chez les joueurs...Pour exemple je prendrais COD, bon je suis pas très fan de COD, je me rappelle au début, en 2004 il me semble, quand le premier Modern Warfare est sorti la critique insistait sur la faible durée de vie du solo (6-7 heures pour finir l'histoire). Beaucoup ont râlés pour ça, maintenant c'est quasiment devenu la norme et plus personne ne dit rien, on trouve presque ça normal, on ne met même plus de mauvaises notes dans les tests quand on a seulement 6 heures de solo, un FPS qui atteint les 8 heures de solo on s'estime déjà content...On mise de plus en plus sur le multi, mais on néglige un peu trop le solo je trouve, heureusement il reste certains jeux solo, mais comme dit Nunur, c'est à peine 10%...

Après il y aussi des développeurs qui bossent bien, et font du bon taf. Je connais pas trop mais par exemple LoL qui est un free to play semble rassembler beaucoup de joueurs non ?