Accueil Forum -> Games -> Jeux  >>  Féminisme et Jeu Vidéo, du foin et des caisses à revendre
21 messages

Féminisme et Jeu Vidéo, du foin et des caisses à revendre

19 août 2012 à 04:15 Disparu  
Le magazine Joystick aurait fait sensation sur Twitter avec un article sur le dernier Lara Croft ne lésinant pas sur les sous-entendus et certains aveux (rigolos) quant à l\'amusement procuré par une scène de tentative de viol. Evidémment, des féministes convaincues et des gens bien-pensants se sont ramenés pour faire la morale, puis j\'ai découvert 4 articles d\'une joueuse de 21 piges sur le sujet.

Son article sur le papier Tomb Raider

J\'ai cliqué sur ses trois articles dont le thème s\'en rapprochait, je vous laisse découvrir ça.

Genre et Jeu vidéo (1) : Pour le plaisir des yeux masculins
Genre et Jeu vidéo (2) : Les femmes comme récompenses
Genre et Jeu vidéo (3) : Des muscles et des couilles

J\'aimerais récolter des avis à ce sujet, le féminisme dans les jeux vidéo, la représentation de l\'homme, de la femme, y a-t\'il matière à faire scandale comme ici ? Vous sentez-vous aussi offusqués qu\'elle par la situation ? Non ?

(Je donnerais mon avis plus tard, je viens de découvrir ça, j\'en ai longuement causé avec deux connaissances mais j\'ai mieux à faire à cette heure)


Message édité le 19-08-12 à 04:21 par flinpek

Féminisme et Jeu Vidéo, du foin et des caisses à revendre

19 août 2012 à 08:55 Disparu  
oula oula oula... je suis bien curieux de connaître ton avis.

moi faut que je finisse de lire tout ça avant de donner le mien.

edit: en fait pour moi çafaitgenre est à côté de la plaque, l\'article de joystick est certes salace, mais y voir une apologie du viol, faut pas déconner non plus...


Message édité le 19-08-12 à 11:02 par laikainthespace

Féminisme et Jeu Vidéo, du foin et des caisses à revendre

19 août 2012 à 13:00 Kolrik    
Coucou

J\'ai pas lu tout l\'article, je ne l\'ai que parcouru, mais je peux déjà dire que je suis totalement en désaccord avec ce torchon.

C\'est vrai qu\'il existe certains jeux machistes, certains jeux où les héroïnes ne sont là que dans le but d\'ajouter une paire de sein... (Je vais pas citer des noms). Mais ce n\'est absolument pas le cas de Tomb Raider bien au contraire :

D\'accord, Lara Croft a du 95D, mais elle est super balèze, elle arrête pas de tuer des gars super costauds super armés et elle est très intelligente au niveau archéologique. De plus elle vie seule dans mon manoir et n\'offre pas du tout de place à un gars dans sa vie.

Du coups j\'aimerais savoir, pour ce jeu là dont j\'ai joué tous les numéros, où est le machisme ?? Elle fait pas des cookies dans la cuisine, elle va à l\'autre bout du monde tuer des brutes...

Et je suis persuadée que si des gens fantasment dessus c\'est pas pour sa paire de sein, mais justement pour le fait qu\'elle soit balèze et intouchable .

Féminisme et Jeu Vidéo, du foin et des caisses à revendre

19 août 2012 à 14:54 Notsu      
Bon j\'ai lu un peu en diagonale, pour moi le magazine est allé trop loin effectivement, et ça peut se justifier par le fait que l\'industrie de la presse papier bat vraiment de l\'aile depuis plusieurs années, alors ils savent pu quoi sortir comme article pour vendre plus de numéros, et chopper un scandale, c\'est toujours du pain bénit, donc le choix du champ lexical du porno n\'a pas été choisi par hasard dans un jeu mature ou effectivement Lara en prend plein la gueule ( mais ou finalement l\'aspect sexuel est vraiment que vaguement suggéré, du moins de ce que j\'ai pu en voir ) , c\'est maladroit, faire une référence par ci ca va, ca fait sourire, blinder l\'article sur ce fond là, c\'est malsain, et ça peut effectivement rendre mal à l\'aise une partie des lectrices féminines. ( Mais au grand plaisir des jeunes adultes mâles qui y lisent là qqch en parfaite équation avec ce qui se passe dans leur corp en pleine mutation )

Ensuite la réaction de la dite bloggeuse est elle aussi sur-dimensionnée, elle cherche vraiment la petite bête derrière chaque phrase, chaque allusion, en même temps c\'est une féministe , visiblement extrémiste, donc forcément avec une bonne dose de mauvaise foi / paranoïa sous-jacente, réaction de défense standard ^^

@Kolrik : En fait le jeu sur Lara qui arrive est en contradiction avec cette image qu\'elle avait dans tous les autres épisodes, elle subit tout le long de l\'aventure ( en tout cas le trailer ne montre pratiquement que ça : 5gHSEU6d9kc ) Là où un uncharted montre un héro fort qui surmonte chaque épreuve comme un homme, là on observe une nana dont la condition de femme lui en met encore plus plein la gueule que si c\'était un mec, et ça c\'est relativement nouveau ( et rafraichissant je trouve, mais c\'est aps le coeur du débat ^^ )

Féminisme et Jeu Vidéo, du foin et des caisses à revendre

19 août 2012 à 15:22 cajp  
Je déteste le féminisme (autant que le machisme), les féministes ont tendance à faire une montagne d\'une petite colline et à en devenir agressive.

Cela dit j\'ai lu les 3 articles, et j\'ai trouvé la réflexion très intéressante mais aussi très orienté avec des exemples qui servent une thèse mais très peu de contre exemples, du coup je trouve que le tout n\'est pas très objectif.

Non, tous les personnages féminin de jeux de baston n\'ont pas des poitrines surdimensionnées, on pourrais citer pour exemple lillith, king, hitomi ou athena.

Image

De même, toutes les femmes dans les jeux ne sont pas forcément des victimes qu\'il faut secourir, par exemple, dans gears of war 3 pris en exemples pour pointer du doigt les mâles bodybuildés, elles sont aussi fortes que les hommes.

Il est vrai que l’homosexualité masculine est très peu représentée (mais pas totalement absente on peut la constater dans la série fable par exemple) mais c\'est à mon avis plus une question de tabous que de fantasmes.

Quand au sujet des princesses à secourir qui servent de \"récompense\" au héros c\'est bien une exagération toute féministe à mon avis, moi j\'y vois dans la plus part des cas un homme prêt à risquer sa vie pour l\'amour de sa vie, à l\'instar des comptes de fées pourtant si appréciés de la gente féminine.

Pour finir, je suis d\'accord sur la représentation sexualisé dans les beat them all, mais pour le coup c\'est bien un style de jeu destiné à un public principalement masculin et on ne peut pas généraliser à tous les types de jeux.

Bref, plusieurs pistes de réflexion intéressantes mais le parti pris de l\'auteur gâche un peu ses efforts de recherche et d\'écriture, c\'est bien dommage.

Féminisme et Jeu Vidéo, du foin et des caisses à revendre

19 août 2012 à 15:46 Padboll  
Ces articles de Mar_Lard sont somme toute intéressants bien que débordants d\'une certaine dose de parti-pris et de féminisme exacerbé.

Cependant l\'article de ce magazine était tout de même assez scandaleux et je peux comprendre qu\'il ai pu faire monter la moutarde au nez de certaines personnes de la même manière que la bêtise et la fermeture d\'esprit de Mme Polony, entre autres, (une femme soi-disant d\'esprit...) à l\'égard de ma passion primaire m\'a fait sortir de mes gonds il y a peu de temps.

Même si je partage en grande partie ses idées, je n\'ai pas pu m\'empêcher de penser à cette fameuse maxime qui ne date pas d\'hier : \"le sexe fait vendre\".

C\'est le cas quel que soit le domaine et nous nous penchons ici vers un public très ciblé : le geek.

Est-il possible de trouver plus frustré et plus influençable que le jeune geek en pleine crise d\'adolescence ? Je ne pense pas.

Du coup, les éditeurs de tous supports, de la BD au jeu vidéo, s\'en donnent à coeur joie pour faire du fan service. Et qui dit fan service dit gros plans sur décolletés et petites culottes (pour les plus puritains évidemment, on peut pousser le bouchon un peu plus loin mon cher Maurice).

Le problème, c\'est que le jeune joueur manque encore beaucoup de recul et va probablement se faire un fausse image de ce que sont les relations homme-femme dans la réalité, ce que souligne parfaitement Mar_Lard dans ses articles.

C\'est donc aussi à ce propos que ces jeux sont réservés à un public averti, comme l\'attestent les logos PEGI tamponnés sur toutes les boîtes.

Qui est donc le plus à blâmer dans ce cas ? Les éditeurs qui font des jeux réservés aux adultes (dans le sens non sexuel du terme évidemment) ou le manque de vigilance des parents ou encore des revendeurs ?

Le comportement futur de ces jeunes joueurs doit être strictement encadré par les parents qui ne doivent pas voir en la télé et en les jeux vidéo une nounou bon marché.
Si j\'avais été livré à moi-même devant ma console dès l\'âge de 6 ans sans mes parents derrière moi pour me faire comprendre que ce n\'était pas la réalité et que je ne devais surtout pas reproduire ce que je voyais, je pense que j\'aurai moi aussi mal tourné.

Dans \"éducation sexuelle\" il y a le mot \"éducation\" en en général, il y a peu d\'autodidactes qui ont bien tourné dans ce domaine. Les premières personnes a éduquer sont donc les adultes dont les faits et gestes sont reproduits et imités par leurs enfants.
Le respect d\'autrui (de la femme dans le cas présent) est une chose qui s\'apprend dès le plus jeune âge.

Malheureusement note système éducatif étant ce qu\'il est, nos chères têtes blondes sont encore loin d\'adopter les bonnes mentalités.
Les petites filles seront toujours dans l\'expectative de l\'arrivée de leur beau et riche prince charmant (merci les contes de fées) et les petits garçons seront toujours à la recherche de nouveaux exploits stupides pour impressionner la fille bien foutue et sans cervelle (merci les jeux vidéo).

En route pour une nouvelle génération de frustrés !

(sorry for the long post)


Message édité le 19-08-12 à 15:49 par Padboll

Féminisme et Jeu Vidéo, du foin et des caisses à revendre

19 août 2012 à 19:49 KillTheKebab    
On oublie que les jeux vidéo sont aussi des cultures d\'autre pays, des vieux codes, inutile d\'illustrer la sexualité des autres pays. La ou on peut être choquer de voir des fillettes en petite culotte, passe très bien au japon. Les jeux coréens émoustille les joueurs, car c\'est leur spécialité les bikini en armure épique, de même que les armes styler. Pas pour rien que dans le monde du jeux vidéo, on entend souvent le mot censures. Ça règle des fois les extravagances.

Des filles en petite tenue, toujours bien gauler, on en verra encore et encore. De même que le sexe dans les jeux vidéo. Mais ça évolue aussi quoiqu\'en on dise. Y a de plus en plus d\'héroïne, bien qu\'on les rendent attirante pour le public mâle hétéro, elles font aussi plaisir a la majeur partie des gameuses.
Ce qui plais apparemment pas au féministe.
Mais personne peu changer ça, faudrais limite changer l\'idée de la femme au japon, ou même dans le monde.

Pour Joystick c\'est pire, c\'est a croire que tout le monde peu devenir rédacteur. C\'est même pas de l\'humour c\'est carrément dégueulasse. Rigoler avec gang bang et viol c\'est généralement de mauvais gouts pour un magazine mais en tartiner de partout dans un aperçu en concluant par \"je suis un pervers\" me laisse penser que certain ont pas évoluer. Surtout que Joystick étais un magazine illustre avant.

Féminisme et Jeu Vidéo, du foin et des caisses à revendre

19 août 2012 à 20:29 cajp  

KillTheKebab a écrit:
De même que le sexe dans les jeux vidéo. Mais ça évolue aussi quoiqu\'en on dise. Y a de plus en plus d\'héroïne, bien qu\'on les rendent attirante pour le public mâle hétéro, elles font aussi plaisir a la majeur partie des gameuses.

effectivement les choses évoluent et pas uniquement en ce qui concerne la représentation féminine, une nouvelle tendance commence à émerger concernant les personnages masculins des productions occidentales qui deviennent moins \"parfaits\", alan wake du jeu éponyme par exemple est loin d\'être un héros sans peurs et invulnérable, il passe son temps à fuir et s’essouffle au bout de 5 mètres. AUtre exemple avec Ethan Mars l\'un des 4 personnages principaux d\'heavy rain qui aurait visiblement tout donné pour se trouver ailleurs.

Féminisme et Jeu Vidéo, du foin et des caisses à revendre

19 août 2012 à 21:27 MoonBlack  
étant un jeune joueur et jouant pas mal je pense aussi que la femme dans les jeux vidéos est souvent représenté comme la motivation du héro qui fonce sans réfléchir comme un idiot et se met en danger pour la sauver. Mais parfois elle est aussi signe de vente comme dans metroid comme le disait l\'article la fille bien \"foutue\" style garçon manqué, l\'homme reste derrière pendant que la femme prend les risques : tomb raider (surtout dans le film mais bon j\'en dirait pas trop car ils ont fait porter du rembourage à l\'actrice j\'avoue qu\'une grosse poitrine attire plus l\'oeil du public masculin) ! La dernière fois à micromania j\'ai vue un jeu dans lequel un fille blonde poitrine correcte ( pas mal sur la jaquette mais n\'ayant pas jouer du fais que la fille était mignonne mais ne sachant pas ce que le jeu valait, je me suis renseigné et j\'ai vu que le jeu n\'etait pas super comme quoi ...). Puis dans les FPS une femme est aussi bien représenté je trouve, ayant joué à blacklight retribution et jouant un personnage féminin, je trouve que le personnage n\'a pas une poitrine excessive mais elle est fine et n\'est pas plus faible qu\'un homme ( sauf pour moi parce que ne jouant pas souvent je suis un peu nul ) puis dans les jeux comme rappelz je trouve que le design de la gente féminine est vachement mieux fait ! Je vois aussi ça comme une motivation pour les joueurs (puis pour les créateurs car personellement étant un mec je préfère voir un personnage sexy à l\'écran qu\'une fille plate qui balance des coups et tir dans tout les sens c\'est quand meme moins plaisant aux yeux du public ) donc forcément on fait ce qui plait à une majorité pour pouvoir vendre ! Après je suis d\'accord que abusé des bonnes choses comme une poitrine sur-dimenssioné devient carrément malsain pour la jeunesse personnellement je trouve lara croft abusé ! Il faut garder à l\'esprit que déjà dans un jeu ou il y a de l\'action souvent le but est de tuer le mec en face déjà que la jeunesse est bien \"frustré\", je ne sais pas si c\'est mon cas mais toujours je me tiens le plus correctement possible et ayant une éducation stricte je me trouve pas aussi \"abrutie\" que les nouvelles générations, cela reléve aussi d\'éducation, je sais pas pour vous mais quand je vois certains jeunes j\'ai peur parce que franchement des gamins insolents, hautains et égocentriques moi je dis il y a des baffes qui se perdent ! Désolé je m\'égare sur le sujet ! Donc utiliser les femmes c\'est bien mais faut pas abusé des bonnes choses et les mecs bodybuildés là c\'est abusé je suis désolé mais les mecs qui font des arts martiaux et des trucs de figures de fous ils ont des muscles bien formé mais c\'est pas des montagnes !

Féminisme et Jeu Vidéo, du foin et des caisses à revendre

19 août 2012 à 22:49 VieuxClou  
ça commence à être super lourd toutes ces idées/alertes contre le machisme, ou la femme objet ou encore des tentative de voir des icônes féministes partout...

Je me suis arrêté à \"en attendant d\'avoir mon Master en Marketing\". La fille qui veut dénoncer, ce qui va la faire vivre.

Dans plein de films, livres, peintures, opéras... la femme est la motivation. Non pas pour \"se la faire\", mais souvent par amour. Alors si l\'amour est machiste, et rabaisse la femme... No comment.

Sinon tout à fait d\'accord avec Kolrik

Féminisme et Jeu Vidéo, du foin et des caisses à revendre

19 août 2012 à 23:21 Teidde    
J\'attendais encore de voir l\'avis de certains avant de poster le mien mais...

VieuxClou a tout dis je pense. Après certes, Joystick à ses torts, mais la rédactrice de ce pavé aussi...

Féminisme et Jeu Vidéo, du foin et des caisses à revendre

20 août 2012 à 09:04 cajp  
j\'ai lu l\'article sur joystick (et j\'ai réagit), le problème c\'est que mar_lard ne vaut pas mieux que ceux qu\'elle dénonce, elle veut défendre les femmes mais le fait en stigmatisant les hommes et plus précisément les geeks qu\'elle décrit comme hommophobe, sectaire, misogyne, etc...

Féminisme et Jeu Vidéo, du foin et des caisses à revendre

20 août 2012 à 11:35 Disparu  
En fait, sans pour autant glorifier la plume remarquable de l\'auteur de l\'article de Joystick, je préfère prendre sa défense devant un tel acharnement de Madlard et de toutes les féministes (joueuses ou pas) qui l\'ont aveuglément soutenue en insultant quiconque, comme moi, disait \"oui mais\". Pour faire simple, j\'ai passé mon Dimanche à répondre à des féministes enragées que
Non, le Jeu Vidéo n\'est pas un art et un média dont chaque message compte comme la diffusion d\'une idéologie (celles qui me disaient qu\'un jeu n\'a pas à montrer ce genre de scènes)
Non, je ne cautionne pas le viol (parce que pour elles, Joystick = Faire l\'apologie du viol, et très sérieusement)
Non, je ne les trouve pas intéressantes.

Et attention, HORS DE QUESTION de leur parler d\'humour, parce que CHACUNE d\'entre elles vous jettera à la gueule cet article.
Voilà, leur nouvelle arme contre les rigolos, infaillible à leurs yeux, alors qu\'encore une fois, il faut se plonger dans les commentaires pour qu\'un mec pas d\'accord démonte l\'article proprement, mais il est noyé au beau milieu de 100 autres commentaires débiles, quand bien même, elles n\'y font pas attention.

Pourtant, le Jeu Vidéo a toujours été un divertissement et pratiqué par des gens qui venaient là pour ça, que des garçons, puis à l\'aube des années 2000, de plus en plus de nanas qui piochaient dans les blockbuster pour dire \"MOI AUSSI JE JOUE, HEIN\". Seulement, dans le monde de la critique, des news, de la presse écrite ou internet, on y retrouve essentiellement des plumes masculines qui se caractérisent par une certaine fraîcheur, une volonté de rigoler, de rendre un jeu sympathique. (Oh alors il y a plein de conte-exemples, mais j\'ai en tête beaucoup de rédacteurs chez Canard PC, Gameplay128, Nintendo Magazines, Joystick, etc...)
Du coup, qu\'on les trouve drôles ou non, ils savent souvent de quoi ils parlent et savent mieux à qui ils s\'adressent que les féministes qui n\'ont jamais allumé une gameboy de leur vie, ils se permettent donc plus ou moins de familiarités avec leur public et ils ont raison.
Tout ça pour dire que même si c\'est maladroitement dit et que l\'article n\'est en soi pas très bon, j\'y décèle un évident second/troisième degré que des féministes ont refusé de voir pour se servir de l\'article comme une \"preuve\".

Concernant mon avis sur ses 3 autres articles concernant la représentation de la femme dans les jeux vidéo, sont intérêt en tant que récompense et la représentation des hommes qui ne reposent sur des faits intéressants, ils sont tartinés de la même mauvaise foi crasse qui caractérise les féministes. Le plus étonnant dans tout ça, c\'est que quand elle a daigné à me répondre à ma question très gentillement posée \"Quel est votre rapport au Jeu Vidéo, est-ce que vous vous y connaissez vraiment ? Car suivant la réponse, je n\'appréhenderais pas vos articles de la même manière et je pourrais en excuser quelques aspects\", elle m\'a répondu que ça allait de l\'Atari 2600 à la PS3. Pourquoi pas, je veux bien la croire, mais sa prétendue culture ne transparait à aucun moment dans son article tant elle se contente de relever les exemples qui l\'intéressent sans s\'intéresser à ce qui pourrait mesurer son article.

En tout cas, madame est trèèès désagréable, insolente et méprisante envers quiconque n\'est pas d\'accord avec son article et c\'est bien là ce qui jette le discrédit total sur ses torchons. Mais que voulez-vous, elle a avec elle l\'essentiel des féministes de France, un des mouvements les plus casse-couilles dans la mesure où on ne PEUT PAS discuter avec elles et répondre à leurs agressions. Je les hais.

Féminisme et Jeu Vidéo, du foin et des caisses à revendre

20 août 2012 à 13:32 Notsu      
Bah écoute flinpek, ya une citation de Deprogres qui dit qu\'on peut rire de tout mais pas avec n\'importe qui, et je pense que ça illustre pil cet article de joystick , comme tu le dis c\'est minimum du 3e degrés, ça fait marrer ceux qui savent, etc.. Sauf que c\'est un magazine qui est disponible auprès du grand public , n\'importe qui qui rentre chez un marchand de journaux peut tomber dessus, et va même avoir l\'oeil attiré par ce mag. tellement la converture est plutot explicite.
On est à une époque ou le jeu vidéo est en passe de devenir de la culture populaire, au même titre que le cinéma, alors le petit \"humour salace entre nous\" relatif au jeu video va forcément également être lu par des couches bien plus vastes, et bien moins renseignée sur le sujet que peut l\'être un gamer plus aguerris, et entre nous, avec ce genre d\'accroche, Joystick cherche forcément à vendre des magazines à un public plus large que ses lecteurs habituels.

Donc dans ce genre de contexte je pense qu\'il faut éviter le 3e degrés, et respecter le fait que le jeux video touche désormais plus de gens, dont les filles en premier, et prendre davantage de pincette quant au degré d\'humour qu\'on emploi. ( soit dit en passant, un article de presse qui emploi un vocabulaire de pornographie hardcore , n\'a également rien à foutre dans un magazine accessible aux plus jeunes )

Féminisme et Jeu Vidéo, du foin et des caisses à revendre

20 août 2012 à 19:25 Disparu  
Non mais justement, les féministes chiantes depuis quelques jours répondent SYSTEMATIQUEMENT toujours la même chose dès qu\'on leur dit \"c\'était pour déconner\" :

ÇA.

C\'est tout. Et l\'article est mauvais.

Et Desproges est très rigolo, mais lire à longueur de temps \"On ne peut pas rire de tout avec n\'importe qui\" sur les forums français, ça frise le ridicule, très sincèrement :)