Accueil Forum -> Games -> Jeux de cartes  >>  Magic : Stand Alone Background, une version amicale : )
3 messages
Accueil Forum -> Games -> Jeux de cartes  >>  Magic : Stand Alone Background, une version amicale : )
3 messages

Magic : Stand Alone Background, une version amicale : )

29 mars 2013 à 13:12 TROLL_  
Au vu des débats assez courants sur Magic The Gathering, le coût de revient important mentionné, l'addiction connue des joueurs vétérans ^^' et pourtant la belle richesse du jeu à découvrir et les moments sympas que cela propose, j'ai extrait mon idée déjà abordée auparavant, pour en discuter à part, comme d'un sujet pouvant intéresser quelques groupes de joueurs habituels : )



Voici la version Amicale que j'avais mentionnée, qui pourrait réconcilier quelques vieux joueurs avec Magic, et ne pas faire dépenser d'argent à ceux qui voudraient découvrir ce jeu =>


MAGIC : THE GATHERING : BACKGROUND


A l'origine...

Cette idée est née d'un regret sur l'évolution du jeu dans son ensemble, mais est adaptable à toute édition, et surtout à tout Stand-alone. Et vous aller en redemander.
Je suis un vieux de la vieille, et je regrette régulièrement les anciennes cartes, "funs" et équilibrées, à contrario des monstres qui sortent régulièrement (j'entend par là créatures comme sorts) : avant une 2/2 pour 2 était bien jouable, et une 3/3 pour 3 était particulièrement puissante ; dorénavant si elle ne possède pas au moins deux-trois capacités, c'est une chlasse (suivez mon regard => 3/3 célérité et flétrissure pour 3 manas c'est pas un peu abusé, non ?)

Bref. Je veux de nouveau être craint avec des Sangliers de Boissambre, je veux me défendre éternellement avec un Mur Glaciaire, et instiller la peur dans le coeur de mes adversaires avec mon seul Dragonnet. Je veux jouer "Ambiance", "Background". Même en fait rester cohérent et jouer par "Plan", par monde créé pour jouer, sans mélanger ces univers particuliers.
Le secret était là, il fallait rester "dans son monde", littéralement, c'est-à-dire dans la même édition ou Extension, comme tout Draft ou Sealed deck qui se respecte. Comment faire ?



Principes de base.

Rassemblez toutes les cartes d'un extension que vous aimez particulièrement ; ce peut être Ice Age et ses extension formant le Stand-alone complet, Lorwyn ou autres Mirrodin. Pour moi ce fut la 4ème édition (j'ai commencé en 1994... ).
Gardez un exemplaire de chaque carte, façon "Singleton" dans chaque couleur. Faites cinq deck, un par couleur (sans oublier les terrains, disons 2/5èmes à 1/2 comparé aux sorts), plus une pile des artefacts.
Ceci dans l'ensemble est la liste de sorts à laquelle les Magiciens de ce Plan peuvent avoir accès, nous sommes d'accord. Et bien pourquoi un Magicien avant la bataille se limiterait à n'apprendre que la quelque quarantaine de sorts de votre deck habituel, et pas tous plutôt ? Ce sera le cas ici.

Les joueurs (deux, quatre en Troll à deux têtes, cinq en Pentacle, six en Empereur, etc.) piocheront donc selon leurs besoins dans l'une des cinq couleurs ou même dans la pile d'Artefacts pour en découdre à mesure que la partie évolue :
"Besoin de défense ? Je tape un peu dans le blanc. Besoin de buter un bestiole adverse à distance ? Je pioche Rouge ou Noir... Besoin de s'évader un peu pour contre-attaquer ? Je me sers en Bleu. ".
Les Cimetières sont composés par contre comme d'habitude pour chaque joueur selon leurs sorts et créatures jetés, il n'est point question d'une "fosse commune" . Si des effets de cartes autorisent à piocher plus, à vous de voir si vous limitez le choix à un deck par sort/effet, ou si le joueur peut faire varier sa pioche sur différentes couleurs.


Et ensuite ?

Et bien chaque joueur est à même de réagir aux aléas du combat en adaptant sa Magie (et donc sa pioche) selon les dangers adverses, la partie devenant bien plus stratégique ; et équilibrée, puisque les cartes sont pensées dans leur Stand-alone en priorité, les effets tournant en synergie bien mieux qu'en partie normale. Et il n'y a besoin que d'UN "Deck" pour tous les joueurs, composé de toutes les cartes de l'édition, réparties par couleur... Ou par Guildes, si vous osez tenter Ravnica de cette façon, par exemple

Les anti-couleurs sont donc à la fois renforcés puisque présents dés le début et non pas en sideboard, mais aussi amoindris puisque l'adversaire peut décider de "changer" de couleur et se développer sur une couleur non-ciblée.

Pour ma part, mon énorme tas de 4ème Edition s'est vu modifié pour être à la fois plus polyvalent, équilibré, et "ambiance" : j'ai dans chacune des cinq couleurs doublé et quadruplé certaines cartes "stratégiques" et d'autres plus "fun" : les artefacts et enchantements devenants très dangereux dans cet aspect de par le peu de cartes s'y opposant, j'ai décidé de multiplier les cartes qui les détruisaient dans chaque couleur ; Les créatures aussi, pouvaient s'avérer décisives, surtout les plus grosses, j'ai pris soin de munir tout le monde d'un arsenal correct.
J'ai donc placé quatre exemplaires des cartes suivantes au lieu d'un seul : Désenchantement et Retour au pays, Fracasser et Foudre, Tranquillité et Croissance gigantesque, Terreur et Faiblesse, Contresort et Désinvocation.

Pour ensuite coller plus à l'ambiance du plan en question (4ème Edition, donc Dominaria) j'ai aussi multiplié certaines créatures, soit emblématiques de la couleur, soit pour des raisons purement jouables : elles disposaient d'un "Seigneur" qui les boostaient (et il aurait été dommage de ne les rencontrer qu'en un seul exemplaire, ces péons ^^) ; j'ai pris soin donc de quadrupler les créatures suivantes : Elfes de Llanowar et Grizzlis, Ondins du Trident Nacré et Tortue marine, Pillards Gobelins de Mons et Minotaure de l'Hurloon, Zombies dévastateurs et Rats de la Peste (qui gagnent un bonus selon le nombre d'exemplaires joués ) et enfin Héroïne Bénaliane et Piquiers. J'ai fait encore de même pour certains artefacts mentionnés comme étant "nombreux" (comme les Soldats Yotiens ou les Amulettes de Kroog, par exemple).


En termes de jeu

Les cinq couleurs sont donc bien représentées, avec leurs spécificités et défauts, ainsi qu'avec leurs créatures les plus remarquables. Pouvoir s'adapter à la stratégie adverse, connaître à l'avance les dangers de chaque Plan par la sapience des cartes de l'extension choisie...

C'est un plaisir que de jouer Casual de cette manière, où la moindre carte devenue insignifiante se voit renvoyée à l'Âge d'Or et retrouve ses Lettres de noblesse ! Pas de dépenses supplémentaires, l'occasion de sortir sa collection fétiche ET jouer avec, de redécouvrir pourquoi on a commencer à jouer, et la saveur des premiers duels.

A noter que l'on peut très bien choisir une édition/extension avec quelques Créatures Légendaires dedans, et faire jouer ses potes et soi en EDH/Background : je vous laisse imaginer la scène :

Un Background fait sur Ravnica, avec 10 Decks (un par Guilde, chaque carte en un exemplaire, uniquement ceux qui comportent en fond de texte le symbole de la Guilde pour réduire un peu la taille des paquets), et chaque joueur débutant avec la Légendaire qui normalement dirige la Guilde avec laquelle il va choisir de débuter la partie.

Notez, ça marche avec New Phyrexia et ses 5 dirigeants, aussi.

Ou Kamigawa et ses nombreuses Légendes, et la rentabilité des Arcanes/esprits qui devient assurée dans un tel format.

Perso je vais faire un Deck Background avec Fallen Empire, certaines cartes étant déjà en dessins multiples, ça justifiera le choix du nombre d'exemplaires.


En plus, l'avantage c'est que de nombreuses boutiques en ligne vendent des collections toutes complètes, il n'y a qu'à glisser dans les protèges-cartes, et Zou! la partie est lancée : )
Une édition ou extension complète avec chaque carte en 1 exemplaire ne revient pas si chère (bien moins cher en tout cas, que l'amélioration mensuelle des Decks de chaque joueur de votre cercle, pour des parties qui n'en seront pas moins intéressantes, très clairement!).
Et puis, ça devient de l'achat groupé, si les autres le veulent bien ;D A moins que chacun ne prévois son Multi-Deck selon l'extension qu'il préfère, et "invite" les autres à jouer dans son univers fétiche selon vos soirées



TROLL_


Message édité le 2013-03-29 13:29:28 par TROLL_

Magic : Stand Alone Background, une version amicale : )

24 juillet 2013 à 10:08 Tolsimir  
Bon, c'est un peu trop long donc j'ai fini en diagonale, et du coup, j'ai le sentiment de pas avoir saisi tout le principe de ton truc
Tu veux que les joueurs jouent une extension de base et ensuite, essaye de rendre ça RP, si je comprends bien

Bah il n'y a pas vraiment besoin de règles pour ça, si tu as envie de dire lors d'une partie entre pote
J'invoque l'elf de Llanowar afin d'augmenter mon mana vert

ou encore, le Dragon attaque et se retrouve bloquer par un oiseau, le dragon attaque avec un coup de griffe, l'oiseau effectue un coup de bec en même temps mais peu efficace sur le dragon et ensuite, meurt


Dans la même thématique, moi j'avais mixé D & D et Magic pour mettre une grosse partie RP dans Magic et j'avais carrément conçu une campagne sur Cockatrice, un logiciel pour jouer à Magic gratuitement
mais ensuite, après 1mois de pratique avec des étrangers, déjà c'est fatiguant de tjs parler anglais et surtout à la fin, ce sont des gens que tu verras jamais. DOnc si un jour, je dois reprendre mon concept, je préfererais le faire IRL et avec des potes/futures potes

Magic : Stand Alone Background, une version amicale : )

24 juillet 2013 à 14:03 hezrat  
Tu vas pas avoir un problème avec les terrains ? Par défaut, on ne peut poser qu'un terrain par tour il me semble.

Niveau réactivité, c'est assez chaud de changer de couleur rapidement.