Accueil Forum -> Communauté -> Flood Party  >>  La violence dans les jeux vidéo
13 messages
Accueil Forum -> Communauté -> Flood Party  >>  La violence dans les jeux vidéo
13 messages

La violence dans les jeux vidéo

05 juillet 2015 à 18:11 Bakum  
Salut salut.
Ca fait bien longtemps que je n'ai pas ouvert un sujet ici :p
Lorsque le jeu Hatred est sorti, un peu par hasard, j'ai parlé d'en faire une vidéo de gaming.
Un de mes potes, qui n'est pourtant pas particulièrement réac m'a dit qu'il n'aimait pas ce jeu et qu'il le trouvait trop violent.
J'ai essayé de réfléchir ce que ce jeu avait de différent par rapport à des dizaines d'autres déjà très violents.

J'ai donc décidé de faire une vidéo qui traite de la violence dans les jeux, en incluant la nouvelle donnée d'entrée : Hatred.



C'est l'occasion de relancer le débat ^^ !

La violence dans les jeux vidéo

05 juillet 2015 à 21:14 efflenaz  
En tout cas j'adore ta vidéo et ton élocution  ! :D

La violence dans les jeux vidéo

05 juillet 2015 à 22:15 Bakum  
Merci efflenaz ^^. Cette vidéo m'a demandé pas mal de boulot !

J'ai bien conscience que je ne suis pas exhaustif et qu'il y a plein de choses que j'aurai pu aborder.
Mais j'ai trouvé que c'était intéressant de lancer ce débat la en tant que gamer.

Ce sont toujours des non gamers, des parents affolés ou des anti jeux vidéos qui lancent ce débat. Hatred étant profondément violent, je trouvais qu'il méritait qu'on s'y intéresse :)

La violence dans les jeux vidéo

06 juillet 2015 à 03:26 efflenaz  
Clairement oui! Mais en tous cas je trouve ton travail (montage vidéo) vraiment bien et le sujet en lui même que tu aborde de bonne manière! :D

Bref c’était intéressant et j'ai adoré. De mon point de vue la violence gratuite comme Hatred ou GTA, Postal 2 ... Me permettent de me défouler ou d'exposer ma rage au monde de façon indirecte. Après je pense, comme tu le l'évoque dans ta vidéo que ce sont des jeux qu'il faudrait mieux laisser entre les mains de personnes mal préparés psychologiquement comme des enfants ou encore des détraqués ect.. après ça reste dur de poser des limites à ça et de le contrôle.  

Pour moi il peut avoir danger je suis d'accord avec les "parents ^^" mais en très grande majorité je pense toujours que ça peut nous permettre de nous exprimer/défouler. 

Merci pour ta vidéo! je t'encourage à en faire plus. :)

La violence dans les jeux vidéo

06 juillet 2015 à 10:38 juGx  
Sujet intéressant et compliqué.

Disons qu'avant toute chose, y'a une éducation parentale à avoir et à étudier plutôt que de directement attaquer un jeu vidéo pour sa violence ou autre chose...
On paie des milliers de gars pour pondre des petits logos pour expliquer aux parents qu'en gros "Attention, les personnes adultes voient pas les choses tout à fait de la même façon que les enfants (-Pas du tout en fait...-), et là, je te dis que c'est du déconseillé/interdit au moins de 14 / 16 / 18 ans..."

Combien de fois en allant au cinéma, j'ai vu des parents avec des gosses d'a peine 12 ans aller voir des films interdits à moins de 16. Et les mecs en caisse qui n'en n'ont rien à foutre, et qui laissent passer.
Combien de parents laissent leurs gosses regarder avec eux les séries télévisées interdites au moins de 12/16 ans ?
Combien de parents regardent tous les matins les atrocités qui passent aux infos, avant l'école, pendant le petit déjeuné ?
Et enfin... Combien de parents laissent leur gamin de 12 ans acheter et jouer à des jeux comme GTA... Hitman... Soldier Of Fortune... Call of Duty... et j'en passe ?...

Effectivement un gamin en pleine croissance et en pleine découverte sociale, s'il voit de la violence gratuite par tout, il finit par trouver ça normal...  ça peut devenir dangereux.
Et pour illustrer ça je prend toujours l'exemple du gosse de fermier, qui s'en va avec son père égorger la poule pour bouffer, et qui fait ça nature peinture, alors que n'importe qui de n'importe quelle "bonne famille" serait choqué... Quand trois fois par semaine, depuis que t'es né, ton père va aller couper une poule en deux pour bouffer à midi... tu finis par trouver ça normal, pis tu prends le relais.
L'éducation d'un gamin se fait par mimétisme de ce qu'il voit et entend régulièrement...

Moi gamin,  c'était William Leymergie sur TéléMatin avec la météo, découverte de nouveautés sur le marché, brèves infos (rarement des drames et des meurtres d'ailleurs....)... et les jeux vidéo, c'était du Zork Grand Inquisitor, Discworld, Creatures.. puis à partir de 14/15 ans les jeux violents... OUI MAIS seulement ceux où les choses à tuer étaient des non-humains (Doom, DukeNukem, Diablo, Darkstone,...)
Et voilà, je suis pas un psychopathe ! Quoi que....

Commençons donc par respecter tout ça, avant de dénoncer un média, quel qu’il soit. 

Après effectivement une autre problèmatique se pose, et tu y réponds très bien dans ta vidéo : Le point de vue du produit par rapport à la violence.

efflenaz a écrit:
De mon point de vue la violence gratuite comme Hatred ou GTA, Postal 2 ... Me permettent de me défouler ou d'exposer ma rage au monde de façon indirecte.

Oui mais... GTA propose le choix à cette violence gratuite, même si la police est franchement simple et que la mort n'est pas vraiment punitive dans ce jeu là... démonter de l’innocent ne fait en rien partie de l'aspect principal du jeu, c'est un choix du joueur. Pour ce qui est de Postal 2... par dessus tout ça, tout est tellement peinturé d'une épaisse couche de WhatTheFuck qu'au final... la violence est là, mais elle reste improbable.

Par contre Hatred... C'est gratuit, c'est assumé, et t'as pas le choix. 
Donc pour une personne qui a été éduquée "comme il faut"... ça va encore, à priori, le recul est suffisant pour comprendre ce qu'il se passe.
En revanche, quelqu'un d'instable ou de trop jeune... ça peut donner des choses marrantes... Qui feront certainement la une des journaux.



En fait pour moi... La violence dans les jeux vidéos on s'en branle... C'est la responsabilité parentale qu'y a derrière qui est bien plus importante.

La violence dans les jeux vidéo

06 juillet 2015 à 10:57 Bakum  
Ce dont tu parles, le fait de se défouler, rentre dans cette catharsis que je décris dans la vidéo. Il semblerait qu'elle soit à l'origine de la baisse de criminalité après la vente de certains jeux et du faible taux de criminalité au japon. Mais cette théorie ne fait pas l'unanimité.

En tout cas, je sépare clairement Hatred de GTA ou postal. Dans un cas il y a vrai ton de dérision et second degrés, dans l'autre une liberté d'agir. Dans Hatred t'as pas le choix, c'est archi premier degrès. C'est juste et simplement "mauvais".
Après je ne suis pas contre ça dans le principe, tout doit pouvoir être dit, et toute expérience est bonne à prendre. Mais celui ci me semble plus dangereux que les autres. D'ailleurs il a été interdit dans plusieurs pays démocratique (Allemagne et Australie). C'est  qu'il a quelque chose en plus de dérangeant.

D'un point de vue perso, je ne suis pas fan du jeu parce qu'il n'a rien d'exceptionnel en terme de gameplay. Seul son contexte violent l'a démarqué du reste. C'est que du marketing !

La violence dans les jeux vidéo

06 juillet 2015 à 12:53 Tanuki  
Et puis, il y a "violence" et "violence".
Je ne connaissais pas ce jeu "Hatred", alors j'ai regardé des extraits de gameplay. Clairement c'est de la violence gratuite, sans humour, poussée à l'extrême pour un bon coup de marketing. Je joues à pas mal de type de jeux, et je mate pas mal de types de film, j'peux apprécier le gore, la violence, le mauvais goût, mais là clairement, ça ne m’intéresse pas.
Je pourrais le tester, par curiosité, jouer quoi... 1 h pour voir, mais après faut le brûler le jeu quoi XD J'ignore sa durée de vie, mais comment tu peux aimer jouer les bouchers à ce point pendant des heures, ça devient trop malsain, ça va au delà du défouloir, ou alors c'est que t'es un peu perturbé si tu prends plaisir à jouer.
Je n'ai jamais adhéré aux extrêmes.

La violence dans les jeux vidéo

06 juillet 2015 à 14:08 Bakum  
JuGx et Tanuki,

Je suis d'accord avec vous.
Tanuki : Hatred n'a que peu d'intéret si on ne regarde que son gameplay. Ce n'est pas un mauvais jeu, mais il ne vaut pas l'encre qu'on a coulé pour lui.

JuGx : Le rôle des parents est en effet très important, mais comme tu l'as dit toi même, beaucoup de parents ne surveillent pas forcément les jeux auquels jouent leurs enfants, et il reste des jeunes adultes qui ont 18 ans et qui sont également très fragiles psychologiquement. Ca reste une forme d'impasse.

Il y a une chose sur laquelle je n'appuie pas beaucoup dans la vidéo, c'est vraiment que je suis contre la censure, quelque soit le danger. Je pense qu'on ne peut pas atteindre le risque 0 avec des détraqués, jeux vidéo ou pas jeux vidéo. Et pour le coup c'est pareil avec le cinéma ou la littérature (même si je JV est plus interactif).

Il y a une chose que j'ai apprise, plus on essaye d'empêcher quelque chose et plus on le provoque sans le vouloir ! Contrôler la population en censurant des oeuvres c'est malsain.
C'est aussi ce que je dis tout à la fin en parlant de Disney. C'est reconnu que les compte qui  se terminent mal sont bons pour la formation du mental d'un enfant, disney ne rend pas service en mettant systématiquement des happy end.

Le chaperon rouge meurt et personne ne retourne le chercher dans le ventre du loup (qu'il recoud après pour devenir amis ) !

La violence dans les jeux vidéo

06 juillet 2015 à 14:23 Tanuki  
C'est pour ça qu'il faut élever les gosses aux contes de Grimm !! et après on passe aux contes de la crypte !! :p
(merde j'savais pas que Tobe hooper avait réa un épisode !)

La censure, les restrictions, il y en a de plus en plus. La liberté de pensé est semi contrôlée. Ce qui est sur, c'est qu'on ne peut plus dire n'importe quoi.

La violence dans les jeux vidéo

06 juillet 2015 à 14:38 Bakum  
Concernant la liberté d'expression et la liberté de penser, je peux complètement concevoir qu'on ait pas la même opinion que moi.

Je fais partie de ceux qui pense qu'on a le droit de tout dire, y compris s'il s'agit d'incitation à la violence ou à la haine. Mais je reconnais que cet opinion est dangereuse.
Je trouve qu'on a pas le droit d'empêcher quelqu'un de créer ou de dire ce qu'il veux tant que les autre ne sont pas obligés d'écouter, même si les propos sont dangereux.

XD

Je ne suis pas forcément la meilleur personne pour entamer le sujet en fait ahahah

La violence dans les jeux vidéo

06 juillet 2015 à 15:11 Tanuki  
Ah.. la liberté d'expression.. la liberté tout court..

à la télé, les directs de l'époque, c'était Cash, c'était un bordel, mais un bon bordel : Gainsbourg qui fumait sur le plateau et qui balance "I want to fuck her" à Houston, ça ne se fera plus, pareil pour le NPA façon P. Gildas, aujourd'hui canal rentre de plus en plus dans la case "enfant sage".

Toutes les censures des marques que tu ne dois pas citer.

Dès que tu émets des opinions même pas racistes (exemple : oh bah cette mosqué je ne la trouve pas belle, comme je pourrais le dire pour une église ou autre), on te traite quand même de raciste !

Tu te laves les mains 2 minutes t'as quelqu'un qui va te tomber dessus "2 minutes c'est trop, des gens meurent de soif"

T'as pas de compost chez toi? ben t'es un immonde enfoiré qui en a rien à carrer de l'écologie !! fonce acheter des asticots ! vite !!

Les nouvelles lois au volant : tu ne peux plus rien faire, limite bientôt tu ne pourras pas parler au passager à côté de toi !

Attention : ne mange pas trop salé ou sucré, mais mange toi bien ma pub et retiens là ! Oh ! tu as pensé à manger tes 5 fruits par jours?

Elle est ou la liberté quand t'es fiché de partout , ton passe Navigo, ton IP, ta CB, Facebook & Co !

Même les humoristes flippent de ce qu'ils vont dire dans leurs spectacles

La violence dans les jeux vidéo

07 juillet 2015 à 23:19 Bakum  
Je suis d'accords avec toi mais là on s'éloigne carrément du sujet :p (surtout avec les fruits et légumes ahahaah).

Enfin, est ce qu'on peut autoriser tout type de violence non-physique, D'ailleurs, dans le principe, peut on interdire quoi que ce soit qui n'atteigne pas le libre arbitre des gens ?
Est ce que le gouvernement à un rôle paternaliste et protecteur ? Normalement ce n'est pas au gouvernement d'éduquer la population, nous ne sommes pas des enfants. Pourtant, on attends du gouvernement qu'il assure notre protection physique, et qu'il répare les inégalités sociales. Et quand un enfant n'a pas de parents ou qu'un adulte est un peu dérangé, on attend bien qu'il intervienne. Mais c'est via des tuteurs, des parents adoptifs, des organismes d'éducation etc. Et c'est à eux de surveiller.

J'en arrive plus ou moins à conclure qu'il ne faut rien interdire.  ;p
J'ai beau essayer de prendre le point de vu opposé, j'en reviens toujours à ça. Sans doute mon coté Anar ^^

La violence dans les jeux vidéo

08 juillet 2015 à 04:45 juGx  
Regardons les courbes...
La criminalité (En France, comme au Quebec ou à New York d'ailleurs) n'a eu de cesse d'augmenter depuis en gros fin 60/1970. Pile poil quand la violence explicite et plus ou moins gratuite a commencé à se ramener dans le monde des médias. Surtout dans les films à cette époque là.
Alors comme toi avec la baisse de la criminalité à chaque sortie de jeux violents... c'est un constat à ne pas prendre pour acquis. Mais j'ai moi aussi du mal à croire aux coïncidences.

On commence à cacher de moins en moins de choses à l'image et les deux principales raisons sont les suivantes :
-Le public demande ça pour la simple et bonne raison que l'être humain a ce côté malsain. Tout le monde veut en voir toujours plus... et c'est pas bon. Ca ne l'a jamais été.
-Les moyens techniques et la qualité des trucages commencent à le permettre... Sang, blessures, membres arrachés... et j'en passe.

Et personnellement, on ne m'enlèvera pas de la tronche que le cinéma, les films, tout ce que nos gosses et personnes encore en pleine croissance psychologique voient, entendent et admirent, est un énorme facteur éducatif dans leur vie.
Qui ne s'est jamais identifié, n'a jamais imité, n'a jamais voulu être son Wolverine, son Spiderman, son Jack Nicholson  dans Batman ou dans Chinatown, son Liam Neeson dans Starwars ou Taken, ou encore Bruce Willis dans Die Hard ? Au point d'en garder dans la vie de tous les jours une sorte d'allure, des répliques, une façon de parler ou de voir les choses... A plus ou moins haut degrés...

Alors pourquoi ne serais-ce pas aussi le cas des jeux vidéos de nos jours ?

Je ne dis pas qu'il faudrait retourner en arrière. Revenir à de l'implicite permanent comme dans un Blair Witch ou un Alien au cinéma, ou un Gobliiins, voire un Woodruff dans le jeu vidéo, où la violence n'est qu'un prétexte à l'humour gentillet (bien que souvent dénonciateur de la société) qui anime le jeu... Ce n'est juste plus possible.
Par contre, il y a une manière d'en parler.
-Wolfenstein, où on éviscère gratuitement du nazi pendant 12 heures de jeu... Oui mais c'est la guerre, on est en pleine résistance, et nos proches se font buter, et le monde est en train de brûler sous le courroux nazi...
-Doom, on éclate en permanence du démon, ouai mais c'est pour contenir les démons sur Mars, et empêcher l'enfer de mettre les pieds dans notre univers
-Postal2... On vient taper gratuitement des gens pour le fun... Ouai mais après s'être pissé dessus, avoir vomit, utilisé un chat comme silencieux pour notre M4 devant une troupe de manifestant dont le slogan est "Sauvez un arbre, brûlez un livre" ?....Celui qui prend ce jeu au sérieux mérite vraiment la mort ^^
-GTA, comme Mafia 2, où on incarne un méchant, certes... mais les dégâts civils ramènent très souvent les flics, et arrivé un certain moment, c'est souvent fatal.

Mais effectivement Hatred dérange, il est censuré, et c'est normal, j'ai même envie de dire tant mieux. Dans la façon d'illustrer les pires horreurs, il faut de la subtilité, il faut garder une part d'humanité. Sinon où on va ? Vers des gens qui filment des agressions plutôt que d'aller aider ? Qui filment un agonisant miraculé d'un accident de la route avant d'appeler les pompiers ? Qui filment et publient sur youtube des mecs qui sont passés sous les roues d'un camion, coupés en deux, encore vivants ?
Quelle brute glacée, quel monstre décérébré de quel ordre noir oserait penser à son petit million de vue plutôt qu'à la vie qui vient d'être perdue en face de lui, et à sa famille ?
Ce jeu franchit un cap inquiétant, surtout si l'on considère, comme je l'ai dis plus haut, que c'est un média qui fait partie intégrante de l'évolution psychologique d'une personne jeune, ou instable. Qu'importe.

Je prend le contre exemple parfait : This War Of Mine...
Un hommage à tous les survivants de n'importe quelle guerre
On pourrait s'attendre à un jeu malsaint, mais non, les situations délicates sont traitées avec un extrême respect.
Vraiment quelque chose de pesant, de touchant, de solennel.
Ca fait réfléchir, on devient compatissant, on voit subitement la guerre et la violence d'une autre façon.
Un exemple à suivre, à mon sens.

Edit : Je rajouterais que moi, personnellement, j'en ai rien à battre de la façon dont un jeu aborde la violence. J'ai passé ce cap de l'identification au perso. Je suis dedans le temps du jeu, ni plus ni moins.
Mais c'est clairement pas le cas de tout le monde, d'où mon discours.


Edité par juGx