Accueil Forum -> Art -> Ecriture  >>  Quelques poèmes écrit depuis qq mois.
79 messages
Accueil Forum -> Art -> Ecriture  >>  Quelques poèmes écrit depuis qq mois.
79 messages

Quelques poèmes écrit depuis qq mois.

26 octobre 2013 à 14:18 Bakum  
Salut salut

Je suis dans la bonne section je crois.
J'ai écrit une série de poème, une quinzaine. Et jusqu'ici j'étais assez timide et n'osais pas les montrer.

Mais peut être que cela me ferais du bien d'avoir qq critiques.

Voici le tout premier que j'ai écrit de ma vie ! IL y a plein de défauts, certains sont assez évidents.
C'est en alexandrins. EN général on a l'impression que c'est un peu Dark mais ils ne sont pas tous comme celui la. N'hésitez pas à critiquer, j'en posterai peut etre d'autre de meilleur qualité par la suite.


Le sens de la faiblesse

Une carcasse de chair, courbée par le sort
Se laisse, impassible, entraîner par le courant.
Ne percent son écaille, ni la faim, ni le sang
Ne perturbent son cœur, ni le temps, ni la mort.

Branches et pierres perturbent sa trajectoire
Mais comme l'eau, qui sur le rocher se sépare
Fluide est sa descente, Fixe est sa direction
Sans résistance, elle file comme le son.

Mais même stoïque, agressée de toutes parts
Subissant l'orage qui ne cesse tout le jour
Réveillée par l'envie d'une peau de velours
Sa chair s'embrase et brûle, dès que tombe le soir.

La coque d'acier, imperméable à l'épée
Se peut laisser trahir par ses humeurs câlines.
Car si aux épreuves, Semble exempte de faiblesses
La cuirasse tombe au touché d'une main fine.
Prisonnière de la divine volupté,
Elle s'abandonne à la douceur des caresses.

Puis à l'aube du monde, étouffée de désir,
Elle sort enfin ses bras!
Luttant avec force, sans espoir de réussir
Pour freiner sa course sans fin vers le trépas.



Message édité le 2014-05-02 14:10:08 par bakum

Quelques poèmes écrit depuis qq mois.

26 octobre 2013 à 14:49 Bakum  
HIstoire de contraster un peu, voici un poème en 2 actes
Acte 1 assez léger, acte 2 un poil plus intense !

Acte 1 – Splendeur furtive

Rare joyau lunaire, objet de mon caprice
A l’affut d’un sursaut furtif de ta silhouette
Je guette ton mirage, insaisissable oasis
Que ton affable visage, flatte mes mirettes.

Beauté sauvage du sud à la peau vermeille,
Je ne te vois, rapide biche, que d’un œil
Ton pétillant regard, éblouissant soleil
M’aveugle et me renvoie, vampire, dans mon cercueil.

Quand, Reine démone, tu es las de t’éclipser,
Espiègle joueuse, tu me laisse approcher
Et pendent que je goûte au sucre de tes traits,
Me narguent les cruelles taches de ton nez.

Ayant accompli la dernière volonté
Ô Sirène, tu mets fin à cet instant heureux
Me privant de tes formes, tu replonges à jamais
Laissant dans ton sillage l’odeur de tes cheveux.


Acte 2 – Le Loup-Garou


Vénus, ta tiède moiteur imbibe mes draps.
Divin morceau, dont les courbes attisent le croc,
J’aperçu sur ton corps une perle de joie
Rouler, luisante sur la vallée de ton dos.

Belle sous la chaleur obscure de l’été,
Faible, dominé, assoiffé par mon désir fou,
Je brave les dunes de ton corps embrasé
Me désaltérer dans le ruisseau de ton cou.

Puis, l’esprit violé par tes seins hypnotiques
Sous l’effet de la lune, gagné d’insanité
Tombe le poète, par la bête dépecé
Et laisse libre court à ses pensées lubriques.

Alors,
L’appétit me dépasse, il me brûle, hurle en moi
Me comprime et de déchire à la fois.
Bouillant mélange de sentiments confus
La force de la luxure me tabasse et me tue.
Je ne distingue plus, ni souffrance, ni envie
Au Diable les vers, au Diable la poésie
Mort aux alexandrins !
Seul mon rugissement primaire,
Véhicule le fond de mon cerveau pervers…

Enfin, les nuages cachent l’astre nocturne.
Abreuvé de ton souffle et bercé par le soir,
Le poète renaît, aux humeurs taciturnes,
Mais dessous tes doigts, sourit, grisé par ton art.


Quelques poèmes écrit depuis qq mois.

28 octobre 2013 à 18:43 Davimithryl  
Et bien ! Là il y a du niveau !!! Même peut-être "trop" de niveau malheureusement.

Ce que je veux dire par là, c'est que les écrits sont tout à faits géniaux : dans l'ensemble ça rime, et tu possèdes un excellent vocabulaire que tu maries très bien pour en faire des images.

Mais n'étant pas de la branche littéraire, j'admet à avoir beaucoup de mal à lire tes poèmes. Il m'a fallu deux à trois lectures chacune pour tout bien saisir, en encore, je n'ai pas compris Splendeur Furtive... Quelle était l'idée, le message général ?

Par contre, une fois qu'on s'est donné la peine de bien saisir le texte, on jubile.
J'ai particulièrement adoré l'acte 1 du vampire, car l'idée est très originale et surtout excellente. Un vampire à la recherche de ce qui'il n'aura jamais, ça change !

Bref, c'est très très bien fait ! Et peut-être même que mon commentaire n'est pas à la hauteur de ce que tu aurais pu recevoir en éloges... Mais il faut avouer que tu ne vas pas toucher un public facile avec ces écrits, et c'est bien dommage pour toi qui as dû te donner beaucoup de mal pour tout ça.

Quelques poèmes écrit depuis qq mois.

29 octobre 2013 à 12:10 Bakum  
Davimithryl,

Ton commentaire fait chaud au coeur, ca fait vraiment plaisir d'entendre ca.
D'une manière générale j'aime bien masquer un peu mes textes avec des images et c'est amusant de voir que souvent les gens y voient des choses différentes. Ils arrivent à trouver une cohérence, leur cohérence, dans les images et se reconstituent une histoire parfois différente de celle que j'avais en tête. Ca ne me dérange pas du tout d'ailleurs.
En général mes soeurs arrivent bien à cerner le contenu des textes car elles connaissent mon passé ^^.

L'idéal pour moi c'est justement que le texte parle au bout de deux - trois fois.
Parfois il m'arrive de vouloir donner un message relativement simple, d'autre fois de cacher quitte à faire presque de l'abstrait.

Tu es la première personne extérieur à mes soeurs et un ami à lire ce que j'ai écrit. Je suis content que tu aies apprécié car on a toujours un doute quand ses amis vous disent qu'ils ont aimé.

Dans l'euphorie de ton compliement, je vais en poster d'autres.

Pour répondre à ta question, en fait l'acte du deuxième poème fait partie de ceux les moins abstraits, il parle simplement d'une chose qu'on a sans doute presque tous ressenti, c'est une attirance mystique pour une fille (un garcon) mystérieuse qu'on ne connait pas et qu'on aperçoit de temps en temps et qui exerce sur nous un attrait puissant. Ce qui a tendance à blesser notre confiance en nous (d'ou l'image du vampire qui ne peut s'approcher d'une telle brillance, et qui reflète une image plutot négative qu'on se forge de nous en contraste avec une beauté injustement surévaluée). Ensuite il y a deux trois trucs plutot perso qui ne sont pas forcément compréhensible par le lecteur. Mais sans trop d'importance.

Il se trouve que je pensais à ce moment la à une jeune fille en particulier donc certains traits se rapportent à elle.
Perso je préfère l'acte 2 que j'ai écrit en trans lol ^^.

D'ailleur, en général je ne passe pas un temps infini sur mes poèmes. Ca arrive tt seul quand j'en ai besoin (le premier a été écrit cette année en juin, quelques mois après le décès de ma môman !)et ca sort tout seul. A d'autres moments je suis incapable d'écrire. D'ailleurs mes 9 premiers poèmes on été écrits entre le 11 juin 2013 et le 22 juin 2013. Si ca c'est pas de la pure cadence !
Je marche par phases, ca reviendra. J'ai entamé 2 nouvelles entre temps.

Merci encore pour ton commentaire. TT à l'heure je posterai autre chose.

Tchuss


Message édité le 2013-10-29 12:16:30 par bakum

Quelques poèmes écrit depuis qq mois.

29 octobre 2013 à 13:50 Bakum  
Davimithryl,

Comme écrit sur ton topic, je poste mon poème sur l'ennui, que j'ai écrit en pensent à mon boulot ! (je devras ptet masquer mon visage après ca, on pourrait me reconnaitre ^^).

L’Ennui

Torpeur anesthésiante du maudit
Chaque matin, le voile noir s’épaissit.
La perspective de répétition
Etouffe, sens, envies, élans et inspiration.

Leste enchaîné au mollet, paralyse jambes et idées.
C’est une maladie impromptue, qu’a mon âme gangrenée
Masque aveuglant, qui tous les jours progresse
Un peu plus, dans les sables mouvants de ma paresse.

Pour de nouveau retrouver, mes papilles engourdies,
Le confort du lise doit être abandonné
Mais fusionné à mon être, l’emprise de l’Ennui
Impose un sacrifice pour se laisser bouter

L’on ne guérit point, la chair nécrosée
Pour la détruire enfin, le membre me faut couper
Mais la lame en main, incapable de trancher
Je replonge dans les abysses, vomissant ma lâcheté.

Quelques poèmes écrit depuis qq mois.

29 octobre 2013 à 19:10 Davimithryl  
Je l'aime bien celui-ci ! Certainement le plus simple à comprendre ! A moins que ce ne soit moi qui m'habitue à ton style... ^^

Bref, c'est toujours joliment écris et imagé ! Le style ne change pas mais tu as trouvé ta voie tant tu le maitrise si bien.
Encore une fois, les mots sont bien choisis.

Continue ainsi.

Quelques poèmes écrit depuis qq mois.

29 octobre 2013 à 21:03 Bakum  
POur illustrer mes propos (a moitié ici et a moitié sur ton topic lol) je poste un très court poème extrêmement abstrait, il y a pourtant bel et bien une idée derrière. Celui ci n'a ni rythmique ni rimes. Et pourtant il y a un peu de musicalité quand même (enfin c'est moi qui le dit, c'est à confirmer!).

Pulsion

Paradoxe mystique, ironie de l’univers
Les opposés s’attirent et se complètent.
Neige blanche et lisse, harassant supplice
Tache de plaisir, destruction éphémère.
L’insupportable folie !

Le chaos dans l’ordre et l’ordre dans le chaos
Cherche en vain la beauté pour la démolir.


VOila, comme dit, c'est très très court!*J'en ai d'autre sous le coude si t'as (si vous avez ?) envie de lire.


Message édité le 2013-10-29 21:05:21 par bakum

Quelques poèmes écrit depuis qq mois.

04 novembre 2013 à 13:56 Bakum  
Bon je vois que le sujet est mort !
Je relance en postant à nouveau ! En espérant que ca relance un minium !!

Immortalité

Fantasme de l’Homme et rêve parmi les rêves
Quête sans fin de défier l’entendement,
Divin privilège de vivre éternellement
Et terrasser la mort de la pointe du glaive.

Lorsque désigné, au bonheur de l’âge d’or
La faucheuse se fait le bras de l’injustice,
Mais aux cris d’agonie, elle devient alors
La tendre oreille désirée d’une amie complice.

Car las de ces femmes belles et charmées,
De ces mers naviguées, ces montagnes domptées
Désenchanté vieillard qu’a mystères percé
Recrache les fruits du plaisir sous la nausée.

Morose ennui, cancer incurable de l’âme
Ô immortalité, léguée à Prométhée
Abandonnée de Chiron, don empoisonné
Promet longue vie mais au goût brûlant des flammes.

Ressemblant mirage, illusion de Paradis,
Chérissez le temps et l’âge ou soyez maudits
Si vous trouvez le Graal, cachez-le sous terre,
Cette coupe christique est la clé des enfers.

Quelques poèmes écrit depuis qq mois.

11 novembre 2013 à 11:13 Bakum  
En voici deux autres, l'un un poil plus simple à comprendre, l'autre sera assez obscur pout la majorité, mais c'est un dédicasse, à une personne du site qui se reconnaîtra !
Les deux poèmes sont assez vieux encore, mais au bout d'un moment il restera plus que des récents ^^

Narcissisme

Montrant mon cœur ouvert, je fais de toi ma proie
Et t’empli de mon amour, ingénieux amant.
De ma voix suave, te berce de mon chant
Pour te combler ma muse, car je n’aime que toi.

Te garder à ma portée, tel est mon bonheur
Ne t’éloignes trop, que je sente ta chaleur
Même si parfois mes coups, tu ne comprends pas
Juste, je te puni, car je n’aime que toi.

Moi ton âme sœur, l’unique qui te comprenne.
Aimes moi en retour, pour que tu m’appartiennes
Prisonnière éternelle, de l’étreint’ du boa.
Suffoques dans mes bras, car je n’aime que toi.


Soif inétanchable qu’est mon besoin d’être aimé
Et qui par l’innocent est désormais porté.
Assis sur la tombe, en solitaire gourou,
Approchez chérubins ! car je n’aime que vous.


Abandonné de tout, me tournant vers Dieu
La seule vérité, invisible à mes yeux
Evidence reniée, soudain éclata
La seule qui soit, c’est que je n’aime que moi.

Quelques poèmes écrit depuis qq mois.

11 novembre 2013 à 11:14 Bakum  
Le deuxième:

Profitez !

Dans l’attente oppressante, diluée de satires
La porte s’ouvre.
Affaiblis de craintes, et de jambes atrophiés,
Nous rampons vers la lumière.

Le fol optimisme, moteur de notre courage,
Nous garde l’œil ouvert et la main tendue.
Pauvres mendiants de l’espoir d’un répit
Au tribunal blanc sommes corps et âme soumis.

Mais d’un geste désinvolte de l’érudit,
La flèche de vérité est décochée
Et d’un mouvement parfait,
Perce l’air, perce la chair, perce l’esprit.

Le temps s’arrête, pour que l’effroyable hantise,
Terrée dans les abîmes, mais depuis toujours sue,
Nous foudroie de l’injuste supplice,
D’observer silencieux
La lente et noire éclipse de la grâce de Dieu.

Quelques poèmes écrit depuis qq mois.

11 novembre 2013 à 11:19 Disparu  
J'aime beaucoup ces deux derniers poèmes

Quelques poèmes écrit depuis qq mois.

11 novembre 2013 à 11:26 Bakum  


Merci merci, ces deux la sont très personnels ! ils font partis des premiers qui m'ont poussés à écrire.

Quelques poèmes écrit depuis qq mois.

11 novembre 2013 à 13:55 Bakum  
Ouaiiiiiiis un commm youpiii. Ca me relance !

VOici un poème léger, une petite blague que les artistes appécieront sûrement !

Inspiration

Vierge et attirante, blanche et nue
Son grain doux appelle en moi l’envie
Sur son accueillante épaisseur,
De tracer courbes et formes de mes mains habiles.

Etendue devant moi, elle affute mon œil.
Mon cœur est engagé, mon corps subjugué.
Tous mes sens réunis, m’indiquent sans équivoque
L’endroit et le moment, d’exprimer ma pensée.

Mais lors de libérer mon désir latent
Et bien que ma plume soit prête,
Mon esprit paresseux bloque mes élans.

Telle l’impuissance est l’ennemie du séducteur,
Me croyez chers amis,
La feuille blanche est celle de l’auteur.

Quelques poèmes écrit depuis qq mois.

13 novembre 2013 à 21:28 Davimithryl  
Pfiou ! J'ai rattrapé mon retard dans ma lecture ! Tu postes trop vite ! XD

Bref, commençons par Pulsion. Une chose est sûre, les poèmes courts ne te vont pas vraiment ! Du moins, c'est ce que j'en pense. On dirait que tu as voulu émettre une tonnes d'idées comme tu le fait d'habitude, mais avec si peu de lignes, je le digère mal... C'est trop obscur !

Pour Immortalité, c'est juste le dosage parfait ! J'ai adoré ce poème ! Comme quoi... d'un poème à l'autre, je change radicalement d'avis ! ^^
Toujours cette maîtrise des images... C'est impressionnant !

Pour Narcissisme, il y a un petit côté chantant dans la structure du texte qui est assez appréciable. Bon poème là aussi !

Pour Profitez !, je n'ai pas saisi le choix du titre. Après j'ai certainement dû y faire une mauvaise interprétation du texte, c'est tellement difficile de tout percer à jour avec tes écrits... ^^' J'aurai personnellement plus pensé à un titre du style "Jugement Dernier"...

Enfin, je fini avec "Inspiration" ! Et là, j'ai vraiment, mais alors vraiment, adoré !
Le double-sens y est juste parfait !!!


Je pense que l'on peut sans hésiter te décerner la palme du poète number one de EG !

Quelques poèmes écrit depuis qq mois.

13 novembre 2013 à 21:40 Bakum  
Tout comme la première fois tu es très élogieux et je t'en remercie. Tu mérites qq explications ^^

POur le poème "profitez" comme je l'ai précisé c'est très personnel. C'est normal que tu n'ai pas compris. Il s'agit du moment ou le medecin nous a annoncé à mas soeur et moi que notre mère était condamnée. Le tribunal blanc est donc l'hopital ! Evidemment c'est introuvable pour qq'un d'extérieur. "Profitez" est ce que le medecin nous a dit pour nous faire comprendre ce qu'on devait savoir par euphémisme !

En ce qui concerne pulsion, il n'y a qu'un seule idée évoquée mais elle complexe et abstraite.
Il s'agit de quelque chose en nous d'assez paradoxal que j'explique difficilement et qui tiens presque du TOC ! N'as tu jamais ressenti qq chose qui te donnais envie, sur un feuille blanche, d'écrire ou de dessiner parce qu'elle est belle et puis en même temps tu n'a pas envie de la salir. T'es entre les deux. Tu voudrais l'utiliser et qu'elle reste vierge. L'exempled e la neige c'est pareil. QUand tu as devant toi une belle neige bien blanche t'as envie d'aller dedans, d'y mettre ta trace et en meme temps tu veux que le beau manteau reste complet.
J'appelle ça la folie de la destruction. Quand on voit une belle pile de cube, on a envie de shooter dedans c'est comme ça. Et quand la pile est tombée on a envie qu'elle soit réempliée avec les bords bien parrallèles qui ne dépassent pas, parfaite. PUis enfin reshooter dedans.

ON est donc tiraillé entre un désir de beauté, de perfection et un désir de destruction qui coexistent.
Je te l'accorde c'est parfaitement abstrati. Mais j'aime varier les styles ^^

Je viens d'écire mon premier poème en prose qui traite de l'art, et notamment de l'art abstrait!
De plus je suis en train de gommer toutes mes erreurs de comptage de pieds (il y a des regles que je ne connaissait pas !).

EN tt cas merci 1000 fois pour tes compliments, ce sont ce genre de commentaires qui aident les artistes à respirer !


Message édité le 2013-11-13 21:41:59 par bakum