Accueil Forum -> Art -> Ecriture  >>  Les Apocryphes
32 messages

Les Apocryphes

17 décembre 2017 à 22:39 Akura      
Automne

J'entends dans le lointain
Ce chuchotement symphonique
Doucement les échos résonnent inlassablement
J'ai vu la lumière décroître pour ce gris maussade
Les murmures passés appellent
Seuls les fous ne se sont pas mis à l'abri
L'amertume rissolée au sol
Rejoignant le limon de la mélancolie
La brume s'épaissit autour de moi
Quelle idée j'ai eu de sortir
Mon échine frissonne de froid
Inlassablement le brouillard me transperce
Où est donc se sourire doré ?
La longue nuit approche à ne pas feutrer
La nature s en retourne à la torpeur
Alors même que ses feuilles tombent en larmes
Le monde s éteint sous des nuances de gris
Aucun bruit, nulle chose sous mon regard
Seul mon souffle et mon cœur ; pour rappeler à la vie
L'étreinte de la solitude m'entoure de ses bras
Nul réconfort et nul chaleur
Et lorsque enfin je perçois un son
Que voilà l'Hérault du tonnerre qui s annonce
Je hurle alors à tue-tête , maudissant les cieux
"allez viens! Abats sur moi tes dards d'argent ;
je n en est cure, viens ! Déchaîne ton déluge"
Summum du comble un simple crachin
Je songe au ridicule de ma bravoure
Seul, trempé, est perdu dans le brouillard
Que les dieux emportent ma bêtise
Car en attendant les corbeaux ris de moi



Edité par Akura

Les Apocryphes

12 janvier 2018 à 18:07 Akura      
Rosée

Petite Brume éparse se m'élan au brouillard mélancolique
Par tout où se porte mon regard
Je vois ses nuances de gris
Traverser ici et là par ses silhouettes diffuses
Souvenir ruisselant, d'une rosée fugace
Se condensant sur les herbes folles de mon esprit
Deux choix s'imposent alors à moi
Connaitre la douceur d'une radieuse ascension
Avant de fondre dans la voûte céleste
Et celle de perler le long des veinures
Avant de cristalliser mes attentes
Dans une chute vertigineuse