Accueil Forum -> Art -> Ecriture  >>  Juste un rêve raconté
5 messages
Accueil Forum -> Art -> Ecriture  >>  Juste un rêve raconté
5 messages

Juste un rêve raconté

19 avril 2012 à 05:58 Gadel  
Il est 9h du soir environ... Je suis chez une femme qui me connais depuis longtemps. Je ne sais pas vraiment qui c'est mais peu importe, elle me connais bien et moi aussi apparemment. Je suis avec une de ses filles et le petit ami de sa fille, dans une des chambres. Il y a aussi 2 mecs un peu plus jeunes qui foutent le bordel et un mec plutôt discret qui ne parle quasiment pas. La fille de la propriétaire est une belle grande brune, sur le moule "top modèle". Son homme n'est pas en reste. Un de ces beau spécimens Calvin Klein. Ils sont plutôt sympa tout les 2 pour des figures de mode. Le discret c'est plutôt le genre militaire, une calvitie naissante masquée par une coupe de cheveux 5mm, les cheveux d'un châtain presque roux. Et les 2 jeunes... bah vous voyez bien 2 jeunes idiots de 15 ans qui se prennent un peu trop pour des rois.
Les 3 jeunes ont foutu le merdier complet. Je les engueules, le couple me suit... Les deux jeunes se foutent de ma gueule et du couple "barbie et ken". Je finit par les foutre de force non seulement dehors de la chambre mais aussi de la maison par respect pour l’hôtesse des lieux.

Après tout ce brouhaha il est temps d'aller dormir. La maison revenue au calme nous organisons les lits. Dans la chambre il y a de la place, 6 lits deux places y tiennent (dont 2 qui sont en hauteur sur mezzanine).

Nous nous retrouvons donc à 5, le couple "barbie et ken", le "militaire" et moi, a dormir dans la pièce. J'ai bien dit 5... Il manque au compte la petite brunette aux cheveux courts qui viens d'arriver, un genre de micropuce tout sourire et aux yeux expressifs dont je suis fan. Elle avait passé la soirée dans une autre pièce de la maison. Évidemment, elle me tape de suite dans l'oeil. On papote un peu, puis le militaire explique qu'il aime pas dormir seul et propose a la brunette de venir le rejoindre. Ce à quoi la brunette réponds oui avec un sourire qui ne saurait trahir son intérêt pour le militaire.

C'est à ce moment que la 2ème fille de la maitresse de maison, et cette dernière font leur apparition dans la chambre et se remettent a parler de "l'accident" des deux jeunes. Bien évidement on me remercie pour mon aide. La deuxième fille est une grande rouquine tout comme la première elle est plutôt taillée comme un mannequin ce qui n'a pas manqué aux yeux du militaire qui glisse a "barbie" d'inviter la rouquine a dormir avec lui. La rouquine un peu naïve, qui avait prévu de dormir seule dans sa chambre à la base, trouvant ça plutôt amusant acquiesce sans même se poser de question. C'est seulement quand elle rejoint le lit du militaire que la petite brunette comprends ce qu'il se passe.
Avec peine elle lance un "et moi ?" à peine audible. Je la regarde et haussant les épaules "il reste une place avec moi". Elle accepte. Je suis surpris mais content.

Je sais bien que je suis un "second choix" et que je ne pourrais probablement pas la toucher de la nuit mais dormir avec elle me suffira.
Je me déshabille quelque peu, et je vais pour me glisser dans le lit. Je la vois, la ptite brunette, assise au coin du lit, a semi dénudée (des bas violets, un t shirt blanc, et une culotte). Visiblement elle n'est pas en confiance. Je prends une serviette de bain et m'approche pour lui passer autour des épaules. Elle recule, limite de dégout. Je lui dit que si elle ne veux pas dormir avec moi, ce n'est pas grave.
La rouquine voyant son amie, la petite brunette en détresse, lui demande ce qui ne va pas... La brunette se jette dans les bras de son amie pour lui expliquer a l'oreille ce qui ne va pas...
La rouquine lui dit à l'oreille quelque chose comme ça : "c'est pas grave, t'auras t'a chance, t'inquiète pas, il m’intéresse pas."
Le "militaire" lui, dit a la brunette "mais oui si tu le sens pas mieux vaux aller dormir de ton coté" tout ça en en profitant pour caresser le dos et les fesses de la brunette.

A cet instant je le hais.

A cet instant... La propriétaire des lieux, qui m'aime beaucoup, explique que j'ai toujours fait cet effet là parce que je suis original. Que c'est comme ça... que ça a toujours été... Elle raconte même une anecdote à mon sujet qui fait rire le militaire la rouquine, barbie et ken. A cet instant tout le monde sauf moi et la brunette rigolent.

A cet instant on la réconforte elle.

A cet instant j'ai mal... et je dormirais seul sans réconfort. Comme si tout le monde croyait que la souffrance morale ne me touche pas, comme si tout le monde pensais que je suis juste "hors norme".

A cet instant. Je me réveille.




Juste un rêve raconté

19 avril 2012 à 09:24 Tcherryz  
les rêves aussi étrange j\'en ais des tonnes aussi et le pire c\'est que se sont ce genre de rêve qu\'on se rappel le mieux -__-
Si ce rêve t\'a vraiment rendu mal à l\'aise et bien tu n\'as qu\'a espéré qu\'il est un cas unique qui ne se reproduira pas, généralement ces rêves sont assez récurant je l’avoue mais j’espère pour toi que sa ne deviendra pas une habitude (a moins que ce le soit déjà.)

Gambate (on a tous notre dose de rêve qu\'on veut pas refaire, courage!)

Juste un rêve raconté

19 avril 2012 à 09:55 Gadel  
-sourire- C\'est gentil tcherryz mais tu fais fausses route.

Juste un rêve raconté

19 avril 2012 à 11:19 Noems  
Image

Juste un rêve raconté

19 avril 2012 à 12:10 Gadel  
noems ça fait vraiment pervers sociopathe XD