Accueil Forum -> Art -> Ecriture  >>  Divers textes :)
24 messages
Accueil Forum -> Art -> Ecriture  >>  Divers textes :)
24 messages

Divers textes :)

21 février 2014 à 22:18 Bakum  
5e:

L'amour / la haine / la violence. La même chose quoi
Ayant lu les premiers textes je ne suis pas étonné.
C'est plutot bien fait, à lire comme une fiction (dans le sens ou ce n'est pas à lire comme un raisonnement, malheureusement ce n'est pas toujours de la fiction). ON ressens bien la dualité parfait entre amour et violence, ou la victime ne se sent pas victime, pardonnera toujours tout à son agresseur.
C'est très vrai pour trop de couples, c'est funeste (histoire d'être jusqu'auboutiste).
DOnc j'aime bien celui ci, j'aime bien le fon.

SUr la forme j'ai qq réticences, non pas sur les mots choisis, mais sur l'enchainement de phrases courtes, qui peuvent également apporter un effet mais sur une période plus courte. La c'est un peu fatiguant de tout lire avec ce rythme. Et ça fait un peu "je met des phrases courtes descriptives et le lecteur refera lui même l'histoire".
Si tu mixe les styles des 5 textes que j'ai lu jusqu'ici, t'as de quoi trouver un équilibre.

Divers textes :)

21 février 2014 à 22:41 Bakum  
6e:

BOn je suis ptet un peu fatigué lol

TU es un peu reparti sur le ton de tes premiers textes postés.
J'avoue n'y pas comprendre grand chose. Ca manque de cohérence (encore une fois à mon gout ou à mon ressenti, je n'affirme rien, surtout si les autres ont aimés). TU passes d'un sujet à l'autre en une ou deux lignes. C'est trop fatiguant à suivre. Il faudrait que je prenne chaque phrases une à une et que je médite dessus. Même les bouquins les plus chaud à lire de la terre sont pas aussi exigeants (je sens qu'en disant ça je vais m'attirer les foudres des puristes qui vont me sortir le nom d'un philosophe à la con).

Donc en fait, faudrait que tu exprime moins d'idées dans une seul texte et que tu les développe plus. De manière à ce que la lecture soit fluide.
QUand tu es dans la reflexion, faut que tu parles comme si t'expliquais ça à qq'un, qq part faut jouer la comm ! Par contre quand tu exprime qq chose qui est plus dans le ressenti, tu peux te permettre d'être plus abstrait, plus stylisé.

Bon du coup j'ai ptet était un peu plus dans la critique négative sur ce coup là ^^ Mais c pas grave tu t'en remettra hahaha. C'est important que t'hésites pas à me demander de préciser si je ne suis pas clair (je ne me suis pas relu) pour que je n'ai pas fait ces critiques pour rien. Peut être aussi que je suis passé à coté de qq chose et qu'ne fait ce n'est pas très pertinent ce que je dis.

BOn mais faut pas que ça te tombe dessus comme ça, j'ai refait pas mal de fois la même critique, facile à corriger selon moi et tu as pas mal de qualités d'ecritures, et l'envie surement ce qui est important, qui feront que tu as déja en main tout ce qu'il faut pour écrire de beaux textes et dans des registres différents.

VOila voila !

Divers textes :)

21 février 2014 à 22:55 Nightmare  

bakum a écrit:
je sens qu'en disant ça je vais m'attirer les foudres des puristes qui vont me sortir le nom d'un philosophe à la con


Platon

Divers textes :)

21 février 2014 à 23:13 Mokacyd    

Bakum a écrit:
Je me suis demandé tout le temps ce que tu voulais dire, et si tu avais un message final. Je ne pense pas l'avoir vu si c'est le cas. Tu adopte un ton.., je dirais évocateur , je sais pas si on comprend ce que je veux dire, comme un nostalgique qui exprime un peu tout ce qui lui passe par la tête, comme s'il avait compris qq chose mais qu'il n'arrivait pas à le dire (d'ou le fait que j'ai pas saisi de message clair ^^).
DOnc globalement, c'est pas trop mal écrit, je pense que c'est mieux lu à haute voix avec le ton (genre la fin des épisodes de desperate housewife, avec un ptit montage ça pourrait le faire) malgré tout le contenu reste assez obvious ! Sur quasiment tous les points.


Je suis entièrement d'accord avec toi Bakum!
Mais je pense qu'il y a plus que ça encore..


Message édité le 2014-02-21 23:23:56 par Mokacyd

Divers textes :)

21 février 2014 à 23:40 Bakum  
QUoi tu traites platon de philosophe à la con ? je suis outré ! (comment retourner la situation ! ).

Mokacyd: j'aime bien quand on est d'accords avec moi ^^

Divers textes :)

22 février 2014 à 00:02 Mokacyd    
platon n'est pas con ><

Bakum==> pas de problème j'espère être d'accord avec toi plus souvent alors x)

Divers textes :)

22 février 2014 à 00:05 Bakum  
nan pour platon "con" je disais ça à NIghtmare ^^

C la defense mauvaise foi de base

Divers textes :)

22 février 2014 à 00:06 Mokacyd    
oui j'avais compris ne t'en fais pas Bakum ^^ et je confirmai que platon n'est pas con =)

Divers textes :)

13 avril 2015 à 21:31 kazuya  
De retour depuis un petit moment sans poster ^^


Un enfant allongé dans un lit, entouré par l'obscurité, avec pour seule compagnie une bougie illuminant du mieux qu'elle le peut la pénombre environnante. L'enfant dort sagement, dans des draps d'un blanc pur. Il rêve de montagnes enneigées, et d'océans venant se heurter sur leur pieds, de vastes forêts verdoyantes s’étendant à perte de vue, où le vent s' engouffre délicatement, semblant y jouer une douce mélodie mélancolique. Rien ne semble pouvoir perturber le calme et la magnificence qui règne dans ce monde imaginaire. L'enfant vole au gré du vent, voltigeant au plus haut pic des montagnes, ou se laissant flotter à la surface de l'océan d'un bleu limpide, observant les milliers de poissons qui s'y terre. Il se laisse parfois s'aventurer dans des forêts qui semblent être tout droit sorties d'un conte de fée, tant elles semblent y être magique et que la faune qui la peuple semble avoir été crée par quelque sortilège. Dans ce rêve tout droit sorti d'un esprit innocent, rien n'est mauvais ou sombre, rien ne peut sembler maléfique, et rien ne peut se cacher dans l'obscurité, ce monde n'est que pureté et douce rêverie. Cette contrée magnifique est inondée par la lumière de son astre, brillant comme mille soleils dans le ciel. L'enfant se laisse bercer par cette douce lumière qui illumine tout alentour, et ne semblant pas brûler à son approche. Il s'assoie donc sur sa surface, qui se trouve être aussi douce que la plus belle des soies. Le sommeil lui fait défaut, et il resterait bien se reposer quelque temps sur cette douceur qui se trouve sous son corps. Peu à peu, l'obscurité vient recouvrir ce monde merveilleux, et l'astre lui même semble se ternir au gré du temps. 
L'enfant s'endort sans souci, et ne prête guère attention à ce qui l'entoure. Sa respiration se fait de plus en plus lente, et son monde sombre peu à peu dans un noir immaculé. La lumière de l'astre disparait.
Il ne subsiste plus qu'un silence de mort.