Accueil Forum -> Art -> Créations diverses  >>  La THÉORIE PSYCHANALYTIQUE
5 messages

La THÉORIE PSYCHANALYTIQUE

03 juin 2013 à 01:54 Mirty  
Voila un texte que j'ai rédiger dasn un cours de philosophie ... dit moi vos commentaires :p (dsl pour le contenu théorique qui est ma fois ... pénible)

, les comportements ou productions psychiques illogiques et absurdes se définissent comme étant ordinairement des comportements obsessionnels et compulsifs. Ces comportements illogiques trouvent un sens grâce au principe de plaisir (Pulsions sexuelles ; désirs érotiques). Ce dernier est combiné aux nombreuses exigences socio-psychologiques. Ce qui cause un refoulement issu d’une réalité qui refuse la réalisation du souhait pour éviter de mettre l’individu en danger.



Contexte :
Lorsqu’elle était âgée seulement de 7 ans, Andrée-Anne* à vécu un traumatisme : Un soir ou elle rendait visite à sa famille, elle et son cousin (qui a le même âge qu’elle) ont décidé de jouer aux ``docteurs``. Ils se sont donc explorés mutuellement, mais plus encore. Ces deux enfants ont expérimenté (à plusieurs reprises) la pénétration ce qui est anormal pour des enfants de cet âge puisque selon la théorie psychosexuelle de Freud, ces enfants devraient se trouver dans une période de latence : il n’est pas confronté à de nouvelles problématiques. Les expressions sexuelles sont mises en veille .
Après plus ou moins 2 ans, Andréa-Anne a décidé de dire à ces parents ce qui se passait lorsqu’ils rendaient visite à son cousin. Les parents, en colère, se sont chicanés avec les parents de son cousin. À partir de l’a, les deux familles ont refusé de s’adresser la parole et les deux enfants n’avait plus le droit de se voir.
Interprétation :
Maintenant rendu adulte, la petite Andrée-Anne a continué sa vie normalement et cet épisode de sa vie est maintenant chose du passé selon elle. Même si elle n’est pas capable de le dire au grand jour, elle se dit qu’elle est lesbienne et elle affirme qu’elle n’a aucun désir pour un homme. De plus, elle éprouve fréquemment de la colère ou de la frustration quand elle est en contacte avec des hommes.
Selon moi, les expériences sexuelles qu’elle a vécues avec son cousin ne l’on pas nécessairement déplus, car lorsqu’elle fessait se que son cousin lui demandait de faire, elle avait le sentiment de plaire à quelqu’un. Mais, lorsque les parents ont été au courant des expériences qu’avait vécues leur fille, ils ont décidé d’empêcher elle et son cousin de se voir. La réaction des parents a donc découragé inconsciemment André-Anne de former une relation avec un homme puisqu’elle a associé la séparation des deux familles, les chicanes, mais surtout l’impossibilité pour elle et son cousin (l’homme à qui elle voulait plaire) de se revoir. Elle jugeait maintenant anormale sa pulsion sexuelle qui était de plaire. De plus, selon Alayne Yates, un psychiatre pour enfant et adolescent de l'Amérique du Nord, dans certains cas, la préférence pour l'homosexualité proviendrait de circonstances particulières, par exemple d'expériences négatives comme des punitions (dans toutes ces formes).
Puisque le fait de faire l’amour avec un homme était devenu une chose taboue et impossible, elle est restée avec cette idée et a involontairement refoulé ces désirs hétérosexuels pour projeter ses désirs envers les hommes vers les femmes quelque chose qui, selon elle, était plus sécurisant, car elle ne sentait pas que cela pouvait causer des disputes et une séparation comme elle avait vécu ultérieurement et que le fait d’avoir des pulsions sexuelle est inévitable.

La THÉORIE PSYCHANALYTIQUE

03 juin 2013 à 02:13 Disparu  
Très intéressant. La vraie source de problèmes, c'est donc la réaction des parents. Donc, il faut tuer les parents.

La THÉORIE PSYCHANALYTIQUE

03 juin 2013 à 02:36 Mirty  
bon éléve ! tu comprend vite ^^ ... j'aime ça

La THÉORIE PSYCHANALYTIQUE

03 juin 2013 à 03:20 Disparu  
Pour une fois que je comprends quelque chose merci

La THÉORIE PSYCHANALYTIQUE

15 juin 2013 à 22:15 Leather  

Dedo l'a compris depuis longtemps ! !D